dimanche 14 octobre 2018

La marche : une expérience paradoxale de liberté



LES CHEMINS DE LA PHILOSOPHIE  par Adèle Van Reeth et Philippe Petit
La marche : une expérience paradoxale de liberté 28/05/2013
avec Frédéric Gros, Philosophe, essayiste, professeur de pensée politique à Sciences-po Paris

* * *

Autre marche, plus inquiétante (les premières applications seront militaires), pour montrer les progrès robotiques de Boston Dynamics :



Parkour Atlas (octobre 2018)



Spot Robot Testing at Construction Sites (octobre 2018)

AMA



Julie Gauthier, AMA (2018)

Six minutes de danse sous l'eau. En apnée, Julie Gautier sublime le monde du silence. Un ballet tout en poésie, où pression et temps semblent ne plus avoir de prises.
Danseuse passionnée, apnéiste médaillée et réalisatrice autodidacte, Julie Gautier raconte, avec cette nouvelle création, une histoire que chacun peut interpréter à sa manière. Un film sans parole, sous l'eau où tout est suggéré et rien n'est imposé.
Source  du texte : Redbull




Site officiel : Julie Gauthier

Julie Gautier, femme de l’ode
Par Ruben Curiel, 13 avril 2018 - Redbull

Dans AMA, un ballet poétique sous l'eau, Julie Gautier est une créature éthérée. On a retrouvé la danseuse et apnéiste, en bord de mer. Elle raconte son message aux femmes et sa « liberté retrouvée ».

Elle parle de la mer comme remède à l’ostracisme. De l’apnée comme d’une course après son ombre. De sa discipline comme une thérapie. Posée dans un restaurant de Villefranche-sur-Mer, bourgade qui emprunte des traits à Capri et des couleurs à Valparaíso, Julie Gautier vient de sortir du yoga et pose sa trottinette dans un coin. Elle explique qu’elle doit effleurer la mer pour vivre. Elle dessine les contours de celle qui est devenue sa ville, « par hasard de la vie ». Un endroit où elle a enfin posé ses valises, elle qui « ne pouvait pas s’empêcher d’être en mouvement ». Terrée derrière ses lunettes de soleil, distillant des phrases toutes plus pensées les unes que les autres avec une voix reposante, on pourrait croire qu’elle se cache de la lumière. Lumière qu’elle ne peut rejeter après la sortie d’AMA, un film silencieux de six minutes, un ballet en apnée qui a atteint les yeux du monde entier en quelques jours. « Pour qu'elle ne soit pas trop crue, je l'ai enrobée de grâce. Pour qu'elle ne soit pas trop lourde, je l'ai plongée dans l'eau. » C’est avec ces mots que Julie Gautier, apnéiste et référence internationale du film sous-marin, décrit la douleur qu’elle exprime dans ce court-métrage. À la fin du film, elle remonte à la surface. Elle termine de sublimer le monde du silence. Pour enfin s’ouvrir.

Tu sors du yoga à l’instant. Ça fait partie de ton entrainement d’apnéiste ?

J’ai fait toute ma carrière d’apnéiste sans pratiquer le yoga. Alors qu’on a des exercices en apnée qui viennent du yoga. Comme j’ai toujours besoin d’être en mouvement, je ne trouvais pas la forme de yoga qui me convenait. J’ai découvert l’Ashtanga Vinyasa très dynamique et dansé. L’idée est d’associer la respiration au mouvement. Maintenant que je ne fais plus de compétition en apnée, je ne saurais pas dire ce que cela m’apporte au niveau de l’apnée. Mais je fais ça pour moi aujourd’hui.

Tu t’entraines à Villefranche-sur-Mer, une ville parfaite pour l’apnée.

Le hasard de la vie m’a amenée ici. Je n’avais pas l’intention de m’installer ici, je suis de La Réunion. C’est l’endroit idéal pour vivre avec Guillaume (Néry, son mari, champion et spécialiste de la plongée en poids constant, ndlr). Il vient d’ici, c’est La Mecque de l’apnée ici.

Un novice en apnée peut se lancer dans le grand bain ici ?

Tout dépend de ce qu’il recherche. Si son envie tourne autour de la découverte de l’apnée, de la recherche de soi ou s’il veut juste nager avec les poissons… Ce n’est pas pareil. Si tu fais une sortie avec notre club (le CIPA, ndlr), on s’ancre très proche du bord. L’intérêt de cette rade, c’est qu’elle est très profonde, environ 200 mètres. Même en restant proche du bord, tu peux avoir beaucoup de profondeur. On apprend à respirer avant d’aller dans l’eau, à appréhender la profondeur, à pouvoir descendre. Et ensuite on fait de l’exploration. Par contre Il n’y a pas énormément de faune et flore, ce n’est pas Bali. Mais pour avoir un accès régulier à l’eau, c’est parfait.


La réalisatrice et apnéiste Julie Gautier est une référence internationale du film sous-marin.
Julie Gautier, habituée à filmer sous l'eau

Peux-tu nous parler de ta découverte de l’apnée ?

Mon père est chasseur et ma mère est danseuse. Depuis toute petite, je fais les deux. Mon père me ramenait des poissons quand j’étais gamine. Et dès mes 11 ans, il m’a emmené avec lui. Et ce rapport à l’eau, à l’apnée, je le connaissais comme moyen, pas comme discipline. Quand j’avais 18 ans, mon père a vu un article qui parlait de deux apnéistes connus à La Réunion. Et je me suis inscrite directement dans un club.
Source (et suite) du texte : Redbull

Qu'est-ce que le macronisme ?

MAJ de la page : Emmanuel Macron



Emmanuel Todd, Qu'est-ce que le macronisme (Science Po, 9 octobre 2018)

"J'ai été frappé par tous ces dialogues qu'il allait chercher dans la rue, avec des gens plus faibles que lui sur le point de la formation intellectuelle. J'ai cru sentir chez lui une véritable jouissance à humilier les humbles, cela m'a frappé parce que c'est répétitif et c'est tellement facile d'écraser, face à une caméra, un ouvrier dans une usine ou un jeune dans une banlieue, etc. J'ai perçu ça pas simplement comme l'expression psychique d'un besoin de domination mais d'une certaine forme de violence dans sa personnalité. c'est très violent de faire cela.(...) Ce qu'à révélé l'affaire Benalla c'est l'omniprésence d'un discours méprisant et violent dans le cercle restreint du macronisme".

Lire aussi : Un "puceau de la pensée" élu dans "une hallucination collective" : le macronisme selon Emmanuel Todd, par Hadrien Mathoux, Marianne, 12 octobre 2018Emmanuel Todd : “La menace, ce n’est pas les Fake News, c’est l’autoritarisme de l’État”, Les Crises, 21 mars 2018 / «Qui serait le fact-checker ?» : Philippe Béchade sur la loi fake news, RT, 10 octobre 2018 / Dossier EU Disinfolab, Les Crises




Michel Onfray, Seconde lettre à Manu (octobre 2018)

"D’abord, premier doigt, il y eut cette étonnante évaporation de tes bénéfices en tant que banquier chez Rothschild: tu sembles en effet avoir habilement fait disparaître cette somme considérable de ta déclaration de patrimoine avant les présidentielles. Quid en effet des cinq millions d’euros que tu as engrangés comme banquier pendant huit ans et dont personne ne retrouve la trace ? (source : "Cinq millions d’euros en huit ans, où est l’argent, Emmanuel Macron?" dans Economie Matin du 16 février 2017). Cinq millions, ça en fait des billets de cinq euros que tu voles dans la poche des étudiants qui reçoivent l’APL!"
Source et transcript entier : Michel Onfray



Fabrice Eboué clash Emmanuel Macron (octobre 2018)



Jupiter, Doigt d'honneur et Cornuto. 
  

dimanche 7 octobre 2018

Les temps de la fin (avant la fin des temps)



La suite dans les idées (6 octobre 2018)
Aes temps de la fin (avant la fin des temps)
Avec Pierre-Henri Castel, philosophe, historien des sciences, et psychanalyste., auteur de  : Le mal qui vient, Ed. du Cerf, 2018

Ce bref essai procède d’une idée à première vue insupportable : le temps est passé où nous pouvions espérer, par une sorte de dernier sursaut collectif, empêcher l’anéantissement prochain de notre monde. Le temps commence donc où la fin de l’humanité est devenue tout à fait certaine dans un horizon historique assez bref – autrement dit quelques siècles.
Que s’ensuit-il ? Ceci, d’également insupportable à concevoir : jouir en hâte de tout détruire va devenir non seulement de plus en plus tentant (que reste-t-il d’autre si tout est perdu ?), mais même de plus en plus raisonnable.
La tentation du pire, à certains égards, anime d’ores et déjà ceux qui savent que nous vivons les temps de la fin. Sous ce jour crépusculaire, le Mal, la violence et le sens de la vie changent de valeur et de contenu. Pierre-Henri Castel explore ici quelques paradoxes de ce nouvel état de fait, entre argument philosophique et farce sinistre.
Êtes-vous prêts pour la fin du monde ?
Source : Ed. du Cerf




LA VIE NUMÉRIQUE  par Xavier de La Porte
Pourquoi les millionnaires de la Silicon Valley se préparent à la fin du monde28/02/2017




Bruno Latour, Où atterrir ? Comment s'orienter en politique (nov. 2017)

Cet essai voudrait relier trois phénomènes que les commentateurs ont déjà repérés mais dont ils ne voient pas toujours le lien — et par conséquent dont ils ne voient pas l’immense énergie politique qu’on pourrait tirer de leur rapprochement.
D’abord la « dérégulation » qui va donner au mot de « globalisation » un sens de plus en plus péjoratif ; ensuite, l’explosion de plus en plus vertigineuse des inégalités ; enfin, l’entreprise systématique pour nier l’existence de la mutation climatique.
L’hypothèse est qu’on ne comprend rien aux positions politiques depuis cinquante ans, si l’on ne donne pas une place centrale à la question du climat et à sa dénégation. Tout se passe en effet comme si une partie importante des classes dirigeantes était arrivée à la conclusion qu’il n’y aurait plus assez de place sur terre pour elles et pour le reste de ses habitants. C’est ce qui expliquerait l’explosion des inégalités, l’étendue des dérégulations, la critique de la mondialisation, et, surtout, le désir panique de revenir aux anciennes protections de l’État national.
Pour contrer une telle politique, il va falloir atterrir quelque part. D’où l’importance de savoir comment s’orienter. Et donc dessiner quelque chose comme une carte des positions imposées par ce nouveau paysage au sein duquel se redéfinissent non seulement les affects de la vie publique mais aussi ses enjeux.
Source : Ed. La Découverte

BNP Paribas - Dans les eaux troubles de la plus grande banque européenne



BNP Paribas - Dans les eaux troubles de la plus grande banque européenne (France 3)


Pour la première fois, un documentaire décortique le surpuissant système BNP Paribas
Par Etielle Labrunie, le 3 octobre 2018 - Télérama


Un documentaire met en lumière la totale impunité dont jouit la plus grande banque européenne,
BNP Paribas. L’enquête de Xavier Harel et Thomas Lafarge, diffusée jeudi 4 octobre sur France 3, a duré deux ans et dénonce les dérives du groupe et du système bancaire. Accablant.

Le crédit de BNP Paribas pourrait en prendre un coup. La diffusion, le jeudi 4 octobre à 23h35, sur France 3, du documentaire au titre évocateur, BNP Paribas, dans les eaux troubles de la plus grande banque européenne, devrait en tous cas provoquer de sérieux remous. Cette enquête sidérante met en lumière la totale impunité dont jouit depuis au moins deux décennies la première banque française et européenne, quatrième banque mondiale. Aucun des gros dossiers n’est laissé de côté : de la façon dont la banque s’est invitée à la table des négociations et a fait valoir son point de vue dans la crise des subprimes ou la dette grecque ; au jeu trouble de sa filiale suisse en matière d’évasion fiscale ; en passant par le contournement de l’embargo international au Soudan, à Cuba et en Iran… Une enquête qui a demandé deux ans de travail et valu quelques embûches, à ses deux réalisateurs Xavier Harel et Thomas Lafarge. Entretien.

Comment est née l’idée de cette enquête ?

Xavier Harel : C’est Thomas qui a eu l’idée de ce projet culotté. De mon côté, j’avais pas mal travaillé sur la BNP lorsque j’étais journaliste à La Tribune. Plus exactement, au gré de mes enquêtes sur les paradis fiscaux, l’Afrique, les matières premières, la crise financière… Je tombais à chaque fois sur BNP Paribas. Et je n’ai jamais traité des banques ! J’avais donc pas mal de pièces, de documents, de contacts et d’histoires à raconter. Quand Thomas est venu me voir, je lui ai dit que c’était une excellente idée mais que, par contre, j’étais très sceptique sur le fait de trouver un diffuseur tant BNP Paribas a des intérêts absolument partout.

Pilule bleu ou pilule rouge ?

MAJ de la page : Droits sexuels  / Kinsey / Pédocriminalité

Apologie de la pédophilie ou pédocriminalité par Alfred Kinsey (Premier Rapport sur la sexualité, 1948), Françoise Dolto (Interview, 1979), et actuellement, de manière insidieuse, dans deux documents internationaux : "Déclaration des droits sexuels de l'IPPF, 2008", et "Standards de l'éducation sexuelle en Europe de BzGA et OMS, 2010" promu dans toute l'Europe, notamment Santé Sexuelle Suisse, le Planning familiale en France et Sensoa en Belgique.  (Voir aussi le blog : Un enfant est un enfant)



JCrabiller, Françoise Dolto défendait la pédophilie "consentante" (7 sept. 2018)

Françoise Dolto rejette le traumatisme de l'inceste sur son interdit, 
nie le viol en affirmant que la petite fille est toujours consentante !




JCrabiller, Rapports Kinsey : Abus et viols d'enfants pour la révolution sexuelle (Fondation Rockefeller) (4 octobre 2018)



JCrabiller, Censure de ma vidéo : Le planning familial et Raël valident la Santé sexuelle de l'OMS (7 oct. 2018)

Voir (la vidéo censurée par Youtube) sur Rutube  : Le planning familial et Raël valident la santé sexuelle de l'OMS (Véronique Séhier interviewée)
 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...