samedi 3 décembre 2011

Isabelle Hercelin


Je l'appelle «énergie vitale», lumière, amour !

C’est pour moi, une histoire d’Amour avec la Vie toute entière !
Depuis le 14 septembre 2009, ma nourriture est “énergie”. J’y ajoute un peu d’eau fraîche  chaude ou de thé léger en compagnie.
Cette nourriture de Lumière s’est manifestée à moi, en douceur, simplement, avec évidence et joie, sans savoir, sans chercher, sans vouloir.

Je pense que c’est un “état d'être”, heureux, serein, joyeux, en harmonie, en paix avec le quotidien et avec tout ce qui nous entoure, qui peut amener à cette nourriture Lumière.

La durée de cette aventure ? aucune idée ! j’écoute mon corps…
Tout le monde se nourrit essentiellement de cette Energie de Vie !
Source du texte et site officiel : Ressource de lumière


Bibliographie :

- Et si j'étais déjà riche ?, Guérande, 2013
- La faim (fin ?) de la quête ?, biographie tome II, Ed. ih, 2015.
Voir aussi les pages : Alchimiser une vie ordinaire... / Pause alimentaire (vidéo) / Amaroli (vidéos) / La faim de la fin (de la quête) (extrait de son dernier livre, vidéo)


Je laisse mon corps me guider, j’écoute ses besoins et mon intuition. Je n’ai plus besoin de nourriture solide mais je reste dans la souplesse, pour le plaisir de grignoter de temps à autre. Beaucoup de gens font cela comme un idéal à atteindre. Pas moi. Cela peut être dangereux. (...)

Au début, je n’ai rien dit sur ma démarche. Quand j’ai commencé à m’extérioriser, à faire par exemple des conférences sur le sujet, cela a provoqué un peu d’effroi dans mon entourage. Puis on a vu que j’étais en excellente santé, que j’étais heureuse, etc. Ma mère m’a fait confiance. Mon frère aîné a réagi assez violemment au début. J’en fus très éprouvée. Mais cela m’a permis de me libérer de l’attente par rapport à la famille. Ma fille ne comprend pas comment je peux me passer de manger tellement c’est un plaisir pour elle.

Je n’ai rien à prouver, je témoigne simplement de mon expérience. Dans mes ateliers, je parle de la nourriture avec beaucoup de bienveillance. L’essentiel n’est pas manger/ne pas manger, mais de se nourrir chacun selon ses vrais besoins. Je ne souhaite pas entrer dans un protocole d’études scientifiques. Je n’ai pas envie d’être un cobaye. J’ai rencontré un médecin qui fait des recherches dans le domaine de la nourriture "énergétique". Il suit plusieurs personnes et commence à voir des points communs entre elles. Cela servira certainement à découvrir un peu plus les merveilles de l’Etre Humain.

Pour moi, cette approche est une évidence. Environ 15000 personnes dans le monde, la mène sans que personne ne le sache. La nature nous a créés pour expérimenter tous les possibles. Manger en fait partie. Les gens mettent beaucoup de limites, de croyances, dans toutes les cultures.

Je ne sais pas encore pleinement où je vais. Je vais cesser les conférences et me mettre à écrire. Ce qui se dessine pour moi, c’est de permettre à chaque être qui vient vers moi de reprendre le contact avec sa splendeur, sa dignité d’être. D’avoir un regard d’amour sur lui-même, sur son entourage et dans son quotidien. En fonction de l’objectif des personnes que j’accompagne, je les aide à se nourrir autrement, mais surtout, à retrouver concrètement la merveille qu’ils sont, et se sentir heureux et libres, conscients et présents dans leur quotidien.
Source du texte (interview complète) : jlml









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...