lundi 29 octobre 2012

Balayogi


Balayogi signifie textuellement "l'enfant yogi".
Il naquit le jeudi 23 octobre 1930 dans le village de Mummidivaram sur la côte Est, dans l'Andra Pradesh, une grande province du Sud de l'Inde, en région rurale au sens le plus rude du terme. Un lotus avait pris naissance entre les rizières, les vaches et la boue des moussons. (...)
Il y a en Inde quatre castes et au-dessous, les intouchables. (...) C'est pour pulvériser l'idée même de caste que Balayogi est né parmi les intouchables. (...)
Le lendemain matin à l'aube, vers quatre heure du matin, le samedi 22 juin 1944, sa conscience bascula dans l'état de méditation le plus profond qu'un être humain puisse atteindre : le samadhi. (...)
Il était très mince lorsqu'il entra dans cet état et, au fil des années, sans se nourrir, sans boire, sans voir la lumière du jour, sans dormir, son corps se transformait en prenant de plus en plus d'ampleur. Ses cheveux, au fil du temps, s'étiraient sur cinq mètres de long comme une traîne le long de son côté droit, il était vêtu d'un petit morceau de coton blanc autour de la taille. (...)
A chaque Shivatri (la grande fête de Shiva), depuis 1949, il apparut un jour par an durant vingt heures, et ce, jusqu'en 1985.
C'est alors qu'il quitta son enveloppe physique, le 13 juillet, cinq mois après cette ultime sortie. (p.35-40)


Biographie :
Poumi Lescaut, Balayogi, l'alchimie du silence, Ed. Oxus, 2003.
(Poumi Lescaut donne une conférence ce soir à Genève).


2. Avant de commencer le tapas (profonde méditation), j'ai été vacher pendant cinq ans et je me mêlais aux autres garçons. Aucun guru ne m'a enseigné quoi que ce soit. Je n'ai rien appris à aucun endroit particulier, je ne suis jamais allé à l'école.
3. (...) Le 22 juin 1944 - c'était un samedi - je me suis assis en tapas au pied d'un cocotier, situé dans le jardin de cocotiers au sud de l'endroit où j'habitais. Jusqu'à ce jour, je mangeais toutes sortes de nourritures. Mes parents m'ont fait entrer de force à la maison, mais j'ai continué ma méditation même une fois à la maison.
4. Une semaine plus tard, une hutte a été construite sur les terres gouvernementales tout près de ma maison, et j'ai pénétré cet abri pour méditer. Pendant quelques temps, j'ai bu du lait. Pendant un mois à peu près, j'ai pris mon bain tôt le matin. Puis j'ai arrêté de me baigner, de me laver les dents, d'uriner, de déféquer et de boire du lait. Chaque jour, la quantité d'eau qui a été disposées près de moi a un peu diminué. (...) (p. 23-24)

1. Pour la contemplation de Dieu il n'est pas impératif de se retirer en forêt. Dieu est présent ici, là et partout, il est immanent en tout objet. S'il est nécessaire de se retirer en forêt, c'est uniquement pour s'assurer la paix. (...)
10. L'âme individuelle est la manifestation de l'âme cosmique. Les cinq éléments vont drainer l'âme individuelle dans l'illusion. Pour se connaitre soi-même, savoir si l'on est capable de stabiliser notre mental oscillant, il n'est pas nécessaire d'avoir un maître.  Si la conscience est purifiée, l'âme individuelle sera en contact avec l'âme universelle qui lui révélera toute chose.
11. La nourriture va renforcer les organes sensoriels. Pour garder le contrôle intérieur sur les organes sensoriels la nourriture doit être diminuée puis stoppée. De cette façon, le contrôle sur les sens sera maintenu au-dedans. Alors, les cinq éléments immergés dans la conscience deviendront sans pouvoir et la nourriture, même légère, ne sera plus nécessaire. Alors le passage qui permettra à Jeevatma de se fondre en Paramatma se révélera de lui-même (Samadhi). (p. 31-33)

Un disciple demanda à Balayogi : "Pourquoi n'y a-t-il pas de temple dédié à Ganesh près de vous, ainsi que c'est toujours la coutume ?". Il répondit : "Dans mon corps et mon âme résident toutes les divinités, ce n'est donc pas nécessaire." (p.65)

Aller vers Balayogi, c'est forcément avoir soif d'absolu. Son principal message est sa présence, et les mots sont toujours trop pauvres pour la traduire (...) (p.69).
Extrait de : Balayogi, l'alchimie du silence
Commande sur Amazon : Balayogi : L'alchimie du silence






Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...