vendredi 16 janvier 2015

De l'esclavage

L'esclavage est la condition d'un individu privé de sa liberté, qui devient la propriété, exploitable et négociable comme un bien matériel, d'une autre personne. Défini comme un « outil animé » par Aristote (Éthique à Nicomaque, VI, chap. VIII-XIII), l’esclave se distingue du serf, du captif ou du forçat (conditions voisines dans l'exploitation) et de la bête de somme, par un statut juridique propre, déterminé par les règles (coutumes, lois…) en vigueur dans le pays et l’époque considérés. Ces règles fixent notamment les conditions par lesquelles on devient esclave ou on cesse de l'être, quelles limitations s'imposent au maître, quelles marges de liberté et protection légale l'esclave conserve, quelle humanité (quelle âme, sur le plan religieux) on lui reconnaît, etc. L'affranchissement d'un esclave (par son maître ou par l'autorité d'un haut placé) fait de lui un affranchi, qui a un statut proche de celui de l'individu ordinaire.

Ousmane Sow
Les traites négrières transatlantiques et orientales sont les plus emblématiques des pratiques esclavagistes, du fait de leur durée (plusieurs siècles), leur ampleur (plusieurs dizaines de millions d'esclaves en tout), et leur impact historique (notamment aux États-Unis et sur l'Afrique).
Ponctuellement condamné depuis l'antiquité (par des autorités morales et parfois politiques), et plus récemment interdit par les différentes déclarations des droits de l'homme, l'esclavage a mis longtemps avant d'être aboli. L'esclavage est aujourd'hui officiellement interdit (via par exemple le Pacte international relatif aux droits civils et politiques) mais le travail forcé, la traite des êtres humains, la servitude pour dettes, le mariage forcé et l'exploitation sexuelle commerciale sont les formes modernes de l'esclavage.
Source (et suite) du texte : wikipedia

Ci-dessous : cinq documentaires vidéos et cinq émissions radio



La route de l'esclavage (UNESCO, 1994)
Une efficace synthèse du vaste programme "La Route de l'esclave" initié en 1994 par l'UNESCO. Le film dresse un rapide panorama historique des  traites transsaharienne e
andes problématiques liées à l'histoire de l'esclavage. En quelques minutes, un tour d'horizon des principaux points de repère de cette histoire multiséculaire. "Le projet "La Route de l'esclave" de l'UNESCO contribue à une meilleure connaissance de l'esclavage en tant que tragédie qui frappe l'humanité toute entière"
Source : UNESCO



Sophie Jeaneau et Anna Kwak, Chasseurs d'esclaves (France, 2008)
En Mauritanie, avec l’aide de militants abolitionnistes, un esclave évadé part à la recherche de sa soeur toujours en captivité, bravant l’ordre établi. Un document exceptionnel.
Mars 2008, à Nouakchott, capitale de la Mauritanie. Bilal, un esclave évadé, porte plainte. Sa soeur est détenue par une famille maure depuis la naissance. Elle a 40 ans. “Elle travaille jour et nuit, sans salaire”, dénonce-t-il. Et ses enfants sont le fruit des viols de son maître. Deux militants de l’association mauritanienne SOS Esclaves décident d’aider Bilal à libérer sa soeur, de gré
ou de force. Ils savent que la tâche ne sera pas facile. Issu d’un système traditionnel millénaire, l’esclavage mauritanien, qui n’a été officiellement mis hors la loi qu’en 2007, structure la société tout entière, souvent avec l’accord tacite des autorités. Une caravane se met en route à travers le désert, accompagnée par la caméra de Sophie Jeaneau et Anna Kwak. Un reportage exceptionnel sur le combat forcené des abolitionnistes d’aujourd’hui, décidés à éradiquer l’esclavage en terre africaine.
Source : Arte




Antoine Vitkine, Les esclaves oubliés (2008)
L’histoire méconnue des traites négrières africaine et orientale, racontée par les meilleurs spécialistes de la question, notamment arabes et africains.
La traite transatlantique, organisée par les Européens, avec ses douze millions d’Africains déportés vers les Amériques en l’espace de deux siècles et demi, ne fut pas la seule. Ce documentaire raconte l’histoire de la traite orientale et arabo-musulmane, au cours de laquelle dix-sept millions d’Africains ont été réduits en esclavage pendant quatorze siècles. Il s’intéresse également à une filière encore plus méconnue, la traite interne à l’Afrique noire, menée pendant des siècles par les royaumes africains. Il montre enfin que ces systèmes ont perduré dans le monde musulman et en Afrique noire jusqu’au milieu du XXe siècle. Comment étaient capturés ces esclaves ? Dans quelles conditions étaient-ils déportés ? À quoi étaient-ils employés ? Les spécialistes Salah Trabelsi, Ibrahima Thioub, Henri Medard ou Mohamed Ennaji répondent à ces questions. Les historiens tentent également d’analyser la raison pour laquelle cette réalité suscite des controverses toujours vives, aussi bien dans les mondes africain et musulman qu’en Occident.
Source : Arte



L'esclavage dans l'histoire des États-Unis (Toute l'Histoire, 2008)
Un panorama de qualité de l'histoire de l'esclavage aux États-Unis, de la déportation massive des Africains vers les plantations de coton, aux luttes pour l'émancipation du XIXe siècle. Avec d'excellents universitaires spécialistes de l'histoire des Etats-Unis, une mise en perpective du drame fondateur de l'esclavage dans le peuplement américain et la problématique raciale au coeur de la société américaine. La valeur pédagogique de ce documentaire est effective, et on pourra en faire un usage focalisé dans le cadre d'une sensibilisation didactique à la diversité des trajets historiques du phénomène de l'esclavage, entre le cas français et le cas américain



Thierry Ragobert, Emmanuel Roblin, Les esclaves oubliés de l'île Tromelin (TV5 Monde, 2010)
1761. « L'utile », un vaisseau négrier français, fait naufrage sur l'île de Tromelin, au coeur de l'océan Indien. Cent vingt-deux rescapés français regagnent Madagascar à bord d'un radeau. Soixante esclaves malgaches sont abandonnés à leur sort. Ils seront secourus... quinze ans après. Une tragédie restituée par l'archéologue Max Guéroult.



La Fabrique de l'Histoire par Emmanuel Laurentin
Olympe de Gouges 4/4 19.09.2013
Débat sur esclavage, féminisme et révolution française, avec :
Marcel Dorigny, historien, professeur à l’université Paris-VIII
Frédéric Régent, maître de conférences en Histoire à l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne



Les Matins par Marc Voinchet
Lutte contre l’esclavage : un combat actuel 10.05.2013
Avec :
Biram Abeid, Président de l'IRA-Mauritanie (Initiative pour la Résurgence du Mouvement Abolitionniste)
Françoise Vergès, politologue, ancienne présidente du Comité pour la Mémoire et l'Histoire de l'esclavage.
- Sur les traces de l'esclavage et de la traite négrière, Ed. TRans Photographic Press, 2013



Les Lundis de l'histoire par Roger Chartier
De l’esclavage 20.01.2014
avec :
Catherine Coquery-Vidrovitch, professeur émérite d'Histoire contemporaine à Paris VII, auteur de plusieurs ouvrages sur la colonisation
Eric Mesnard, professeur d’histoire et de géographie à l’université Paris-Est Créteil (ESPE de l’académie de Créteil)
A propos du livre :
- Etre esclave. Afrique-Amériques, XVe-XIXe siècle, Ed. La Découverte (2013)



La Grande table (2ème partie) par Caroline Broué
Comment faire mémoires communes ? 13.05.2014
avec :
Nicole Lapierre, directrice de recherche au CNRS
- Causes communes. Des Juifs et des Noirs, Ed. Stock, 2011.



Les Hommes aux semelles de vent par Aude-Emilie Judaïque
Migrations en Amérique 13.07.2014
Avec Anne Méténier, Linguiste spécialiste de l’étude de la communauté noire aux Etats-Unis
- Liberté pour les noirs: la résistance des Africains-Américains à la ségrégation et à l'esclavage (1619-1865), Ed. l'Harmattan, 2013

Sites dédiés :
Les mémoires des esclavages et de leur abolition (Institut du Tout Monde)
L'esclavage comprendre son histoire (France TV Education)
Esclavage (wikipedia)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...