mardi 27 février 2018

Padre Pio de Pietrelcina



Massimo My, Padre Pio de Pietrelcina, Le crucifié sans croix (2007)



Témoignage sur le Padre Pio, par François Brunatto (Cercle de l'Aréopage, mai 2016)
Fils de Emmanuel Brunatto, auteur de : Padre Pio, mon père spirituel : Le destin extraordinaire du premier fils spirituel du stigmatisé, Ed. de l'Orme rond, 2012
Site dédié : Emmanuel Brunatto


Padre Pio est le nom d'un capucin et prêtre italien né Francesco Forgione, le 25 mai 1887 à Pietrelcina (province de Bénévent, en Campanie, Italie), mort le 23 septembre 1968 à San Giovanni Rotondo (province de Foggia dans les Pouilles en Italie). Il avait pris le nom de Pie (en italien Pio), en hommage au pape Pie V, quand il rejoignit l'ordre des frères mineurs capucins.
Il fut connu pour être le premier prêtre et l'un des rares hommes à qui la tradition attribue des stigmates, bien que l'origine miraculeuse de ces plaies soit sujette à polémique. Il a été canonisé par l'Église catholique romaine le 16 juin 2002 sous le nom de saint Pie de Pietrelcina. (...)

Le 5 août 1918, tandis qu'il confessait les jeunes scolastiques de son couvent, le Padre Pio manifeste des symptômes ou des signes faisant référence à la transverbération : son cœur est transpercé par un dard spirituel avec saignement réel. Selon la tradition, sa stigmatisation complète a lieu le 20 septembre 1918, des stigmates (plaies du Christ sanguinolentes aux mains, aux pieds et au thorax comme les cinq plaies du Christ), qu'il cherche à cacher avec des mitaines.
Il donne le témoignage suivant des événements :
« Je vis devant moi un personnage mystérieux dont les mains, les pieds, la poitrine, ruisselaient de sang. Je sentis mon cœur blessé par un dard de feu... Ce personnage disparut de ma vue et je m'aperçus que mes mains, mes pieds, ma poitrine étaient percés et ruisselaient de sang ! ».  (...)

Dès cette époque, le Padre Pio est considéré par la ferveur populaire comme un grand saint thaumaturge du XXe siècle, ayant accompli une multitude de miracles de guérison instantanée en présence de nombreux témoins. On lui prête également le don de bilocation (apparition simultanée en deux endroits), en plus de phénomènes particuliers telle l'hyperthermie (température très élevée du corps, au-delà de 48°) ou l'inédie (abstention prolongée de nourriture ou de boisson au-delà de deux mois), ou bien la connaissance de langues qui lui étaient étrangères. La lévitation, bien que relayée par la rumeur, ne reçoit que le seul témoignage du Padre lui-même.
Source (et suite) du texte : wikipedia
Sites : Padre Pio (site officiel) / Padre Pio (site dédié en fr.)




Padre Pio, images d'époque



Dernière Messe de Padre Pio (San Giovanni Rotondo, 1968)




Padre Pio,  témoignage du Père Jean Derobert (2000)



François Brunatto, A propos de son père Emmanuel Brunatto (KTO, juin 2015)



François Brunatto, Petit-fils spirituel de Padre Pio (KTO, juin 2015)




Exhumation de Padre Pio mystère pour la science (La soirée de l'étrange)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...