vendredi 19 avril 2019

Semana Santa Sevilla 2019

Bonnes fêtes de Pâques !



Semaine Sainte : La Passion selon Séville (2019)

Suivez en direct la Semana Santa de Séville :
Programa : Diario de Sevilla
Semana Santa : Domingo de Ramos (13:00-03:00) / Lunes Santo (11:30-03:30) / Martes Santo (11:30-03:00) / Miércoles Santo (12:00-03:00) / Jueves Santo (15:00-01:30) / MADRUGA (00:00-13:30) / Viernes Santo (16:00-03:00) / Sàbado Santo (13:00-01:30) Cambios / Domingo de Resurreccion (08:30-17:30)
MADRUGA : El Silencio (Le Silence) / El Gran Poder (le Grand Pouvoir) / La Macarena (La Macarena) / El Calvario (Le Calvaire) / Esperanza de Triana (L'espoir de Triana) / Los Gitanos (Les Gitans)

El Resucitado




Semana Santa 2019 | La procesión del Domingo de Resurrección en la Catedral de Sevilla | El Resucitado, Nuestra  Señora de la Aurora (21 avril 2019)

La Campana (Plaza de La Campana) : Dimanche / Lundi / Mardi / Mercredi / Jeudi / MADRUGA / Vendredi (annulé en raison de la pluie) / Samedi / Dimanche de Pâques
Los Palcos (Plaza San Francisco) : Dimanche / Lundi / Mardi / Mercredi / Jeudi / MADRUGA / Vendredi (annulé en raison de la pluie) / Samedi Dimanche de Pâques
La Catedral (Plaza Virgen de Los Reyes) : DimancheLundi / Mardi / Mercredi / JeudiMADRUGA / Vendredi (annulé en raison de la pluie) / Samedi / Dimanche de Pâques



Semana Santa 2019 | Madrugá Sevilla Cristo de Los Gitanos en Campana (19 avril 2019)



Semana Santa 2019 | Madrugá Sevilla Salida de la Macarena (19 avril, 00:00)



Semana Santa 2019 | Sevilla Las Hermanas de La Cruz le cantan a La Macarena (19 avril 2019)



Semana Santa 2019 | Madrugá Sevilla Salida Esperanza de Triana (19 avril, 00:00)



Semana Santa 2019 | Especial Especial Madrugá en Andalucía



Lo Flamenco | Especial Semana Santa 2019

Chaîne Youtube, autres vidéos (extraits) : Canal Sur, Semana Santa en AndaluciaABC Sevilla, Pasion en SevillaConsejo de Hermandades de Sevilla / El Palquillo


Semaine Sainte à Séville

Les célébrations de la Semaine Sainte sont les fêtes les plus importantes de Séville.
C’est un événement qui atteint une intensité esthétique et spirituelle unique en son genre. Entre le dimanche des Rameaux et le dimanche de la Résurrection, environ soixante confréries partent en procession et retracent la Passion et la Mort du Christ. Traditionnellement, un chant flamenco appelé saeta est entonné sur le long du trajet en l’honneur des différentes confréries.
La Semaine Sainte de Séville, un événement complexe et parfois paradoxal, est considérée comme un art et comme le moteur d’un profond sentiment spirituel. Cela est dû au fait qu’il s’agit d’un phénomène réellement populaire, auquel participe la population entière, sans distinction de classes, qui est à la fois religieux et artistique, sérieux et joyeux, simple et voluptueux.
En définitive, la Semaine Sainte de Séville n’est pas seulement une fête catholique avec plus de quatre cents ans d’histoire, mais encore la synthèse de toute une culture fondée sur le plaisir des sens et l’essence de l’être humain.

Moments clef
Quand on arrive à Séville en pleine Semaine Sainte, il suffit de suivre ses instincts et se laisser emporter par le parfum subtil qui imprègne la ville. Ce parfum est un mélange d’émanations de fleurs d’oranger et d’encens, cet encens caramélisé si différent, si particulier.
Les émotions sont à fleur de peau, au son des saetas, ces chants pleins de ferveur et de recueillement, ou dans le silence de la foule qui parcourt les rues au même rythme que les eaux d’un fleuve. Cette foule nous conduira toujours, si elle suit le parcours de l’une ou l’autre confrérie, à la sortie ou à la rentrée d’une image.
Pour mieux observer les images et les chars portant ces dernières (les pasos), il est conseillé de s’éloigner des parcours officiels, là où passent obligatoirement toutes les confréries sur le chemin de la Cathédrale. La faible lumière des cierges rehausse le caractère baroque de certaines images, dont les traits sont déjà par nature expressifs et convulsés, comme l’image du Cachorro, considérée par beaucoup comme la meilleure expression de la représentation de l’agonie du Christ. Le Vendredi Saint et le Samedi Saint constituent sans doute les meilleurs moments pour profiter pleinement de Séville. Ensuite, après la madrugá, une procession qui réunit la grande foule jusqu’à l’aube, les jours sont plus paisibles mais restent jalonnés de moments de grande ferveur et d’art éphémère.
Source : Andalucia
Lire aussi : Semana Santa (site dédié)

La Semaine sainte (Semana santa) de Séville, en Andalousie est la célébration religieuse la plus importante de la ville, et l'une des plus célèbres d'Espagne. Tout comme la Feria de Abril qu'elle précède de quelques semaines, elle rythme le calendrier annuel de la ville, qui vit durant une semaine au rythme des processions.
Elle commence le Dimanche des Rameaux et s'achève une semaine plus tard, le Dimanche de Pâques, pour la commémoration de la Résurrection du Christ. Durant ces 7 jours dédiés à la Passion du Christ, 60 confréries (Hermandades et Cofradías) sortent en procession pour se rendre à la cathédrale, conclure leur station de pénitence, avant de revenir vers leur point de départ.
Chacune de ces congrégations conduit lors de son long cheminement ses pasos, ces autels portés à dos d'hommes, richement décorés et qui servent de supports à des groupes sculptés en bois représentant des scènes de la Passion. Une foule considérable de Sévillans, d'Espagnols et d'étrangers, de croyants et de non-croyants se presse dans les rues de la ville pour se recueillir ou simplement admirer le passage de ces imposants cortèges de pénitents, dont certains sont accompagnés de musique. (...)

La Madrugá est le point culminant de la Semaine sainte à Séville. Dans la nuit du jeudi au vendredi saints, elle voit sortir les plus emblématiques confréries, qui comptent parmi les plus anciennes, certaines remontant au moyen âge.
Source (et suite) du texte : wikipedia
Voir aussi : Semaine Sainte à Séville, - Apprendre l'espagnol



Saetas par un enfant de 3 ans (avril 2017)

     
La Macarena (avril 2019)

La basilique mineure de la Santísima María de la Esperanza Macarena, de construction moderne, abrite l'icône la plus vénérée de Séville, la Virgen de la Esperanza, sculpture datant du milieu du XVIIe, connue généralement sous le nom de la Macarena et l'intéressant Musée où sont exposés les différents effets personnels de cette célèbre Confrérie.
Source (et suite) du texte : Andalucia

Esperanza de Triana (avril 2019)

La Chapelle des Marins, au style architectural sévillan de la deuxième moitié du XVIIIème siècle, est de plan rectangulaire avec un seuil soutenu par modillons, sur lequel on trouve un fronton interrompu par une niche. (...) Dans la partie centrale du retable, on trouve l'image vénérée de Nuestra Señora de la Esperanza de Triana. Son auteur est inconnu, bien qu'on l'attribue à Juan d'Astorga, au XIXème siècle.
Source (et suite) du texte : Andalucia
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...