jeudi 22 juin 2017

La musique comme présence au monde



Les Discussions du soir par Leili Anvar
La musique comme présence au monde 21.06.2017
Avec Renaud Garcia-Fons, contrebassiste et compositeur français
Site officiel : Renaud Garcia-Fons



Renaud Garcia-Fons, Extraits (2013)



Renaud Garcia-Fons, La Linea del Sur (2013)
Commande sur Amazon : Linea Del Sur



Renaud Garcia-Fons, Flamenco on upright bass, Bajo de Guia (2016)



Renaud Garcia Fons La vie devant soi (2017) - son dernier disque
Commande sur Amazon : La vie devant soi

Oum Kalthoum, la voix du Caire


Oum Kalthoum, la voix du Caire (France, 2016)

Aucune chanteuse n'a été adulée à l'égale d'Oum Kalthoum, aucune voix, si belle soit-elle, n'a incarné comme elle l'âme de tout un peuple, au point d'être sacralisée de son vivant, non seulement en Égypte, mais dans tout le monde arabe. Une évocation vibrante de l'extraordinaire diva, décédée en 1975.

Quand elle disparaît, le 3 février 1975, des millions d'Égyptiens suivent son cortège funèbre, comme ils l'avaient fait quinze mois plus tôt après la mort du président Nasser. Le retentissement, là encore, est planétaire. Aucune chanteuse n'a été adulée à l'égale d'Oum Kalthoum, aucune voix, si belle soit-elle, n'a incarné comme elle l'âme de tout un peuple, au point d'être sacralisée de son vivant, non seulement en Égypte, mais dans tout le monde arabe. "Au-dessus d’elle, il n’y a que le Coran", résumait le journaliste Mustapha Amin, l'un de ses amis.

Née dans les premières années du XXe siècle dans le delta du Nil, fille d'un modeste imam de campagne qui la fait chanter en public dès l'âge de 7 ans, Oum Kalthoum n'est encore qu'une gamine sans éducation, cachée sous des vêtements de garçon qui suscitent la moquerie, quand elle débarque au Caire, où l'amène la renommée grandissante de sa voix hors norme. Vingt ans plus tard, ses concerts retransmis en direct à la radio, dans lesquels elle exalte comme nulle autre l'amour, Dieu et la patrie, figent tout le pays. Après 1952, l'accession de Nasser au pouvoir fait définitivement d'elle non pas la première, mais "la Dame", comme on l'appelle, de la nation, elle qui, en pionnière, a mis la poésie de la langue arabe à portée de tous, à travers des mélodies d'une haute sophistication.

"Tarab"

Il suffit de contempler dans ce film les visages de ses auditeurs, magnifiés par la joie ou le recueillement, pour approcher une part de la magie exercée par Oum Kalthoum : le tarab, émotion poétique et musicale que de lumineux exégètes tentent d'expliciter face à la caméra, de certains des musiciens qui l'ont accompagnée sur scène au trompettiste de jazz Ibrahim Maalouf. Entrelaçant photos et films d'archives, commentaires et témoignages, dont l'une des très rares interviews radiophoniques données par la chanteuse, Xavier Villetard retrace le chemin extraordinaire qu'elle a accompli seule, dans une société dominée par les hommes, et fait résonner puissamment sa voix reconnaissable entre toutes.
Source : Arte

Commande sur Amazon : Oum Kalsoum - Best Of

A Seattle, plongée dans la fabrique de la conscience

A Seattle, plongée dans la fabrique de la conscience
Par Olivier Dessibourg, le 22 juin 2017 - Le Temps


Au Allen Institute for Brain Science, doté de moyens technologiques faramineux, on produit des analyses du cerveau uniformisées à la chaîne, comme des médicaments à l’usine. Avec comme but, un jour peut-être, de percer le mystère de la conscience

«Cette situation est scandaleuse! Nous manquons d’une explication cohérente pour décrire la conscience.» Lorsqu’on lui rappelle sa citation tirée d’un article paru dans la célèbre revue Scientific American en 2009 déjà, Christof Koch sourit. Et, à peine après avoir invité à admirer la vue sur la baie ensoleillée de Seattle où décolle un hydravion, il s’emballe dans des propos aussi fascinants qu’a priori abracadabrantesques sur les états de l’esprit.

Lire aussi: La course (à peine) voilée pour le décryptage du cerveau

Ce physicien de formation, aujourd’hui l’un des neuroscientifiques les plus courus au monde, détaille l’hypothèse originale à laquelle il adhère, proche du panpsychisme, selon laquelle il y a une conscience en toute chose. Une conscience qui peut même être caractérisée mathématiquement. «Aujourd’hui, au moins, nous avons une théorie», souligne-t-il, sachant celle-ci débattue dans la communauté de ses pairs. Désormais, il tente de lui donner corps, notamment en se fondant sur les travaux de bénédictins que réalisent les chercheurs de l’établissement qu’il préside, le Allen Institute for Brain Science.


Au Allen Institute for Brain Science de Seattle, les bureaux et les laboratoires s'empilent comme des blocs de verre (Olivier Dessibourg)

Edifice de verre d’apparence assez simple posé au fond d’une avenue de la ville maritime américaine, cet institut se veut une référence dans les neurosciences; «une usine à données», dit l’un des scientifiques rencontrés. «Lorsqu’il l’a établi et généreusement subventionné à hauteur de 100 millions de dollars, le milliardaire Paul Allen [l’un des pères de Microsoft, ndlr] a voulu faire une vraie différence», annonce le porte-parole Rob Piercy, en faisant découvrir l’atrium que surplombent laboratoires et bureaux de verre, comme empilés.

L’objectif ultime du Allen Institute est d’établir un atlas descriptif de chaque neurone du cerveau des mammifères. Un plan à dix ans lancé en 2012, et qui doit aider à déchiffrer le «code neural»: comment l’activité du cortex conduit-elle à la perception, à la prise de décision, à l’action, et à la conscience. «Pour cela, nous devons décrire dans ses moindres détails la circuiterie du cerveau», explique Christof Koch, qui évoque alors une autre image, celle du «Allen Brain Observatory»: «Il faut voir ce projet mené sur des souris comme un télescope, focalisé non sur des étoiles mais sur les cellules nerveuses dont nous voulons scruter les interactions.» Et cela si possible en générant des données interopérables: «Aujourd’hui, chaque laboratoire dans le monde travaille sur des neurones différents, avec des méthodes et des conditions variables, si bien que recouper les résultats de recherches est souvent impossible», dit Rob Piercy. Dans ces laboratoires de Seattle, on uniformise le recueil d’informations, en ciblant des groupes de neurones identiques avec des techniques similaires. Puis les données sont gratuitement mises à disposition de la communauté scientifique, pour accélérer les recherches.

mercredi 21 juin 2017

Etre et Temps de Heidegger

MAJ de la page : Martin Heidegger






Les Chemins de la philosophie par Adèle Van Reeth
Etre et Temps de Heidegger (29 mai-2 juin 2017)
(1/4) Qu'est-ce que le Dasein ?
Avec Philippe Cabestan, professeur en Classes Préparatoires au Lycée Janson de Sailly à Paris et président de l'Ecole Française d'analyse existentielle ou Daseinsanalyse
(2/4) La métaphysique a-t-elle oublié l’Homme ?
Avec Bruno Pinchard, professeur à l'Université Jean Moulin Lyon III, chaire de philosophie de la Renaissance et de l'Age classique, président de la Société Dantesque de France
(3/4) A la recherche de la vie quotidienne
Avec Françoise Dastur, professeur honoraire de philosophie et présidente honoraire de l’Ecole Française de Daseinsanalyse dont elle fut l’un des membres fondateurs.
(4/4) : Sommes-nous dans le monde ? 01.06.2017
Avec Marlène Zarader, Professeur émérite de philosophie contemporaine à l'université de Montpellier 3 et membre honoraire de l'Institut universitaire de France

Marlène Zarader, Lire Être et temps de Heidegger, Ed. Vrin 2012
Commande sur Amazon  : Lire Être et temps de Heidegger

Introduction à la notion de Dasein :

« Si la question de l’être doit être posée expressément et être accomplie dans une pleine transparence d’elle-même, alors une élaboration de cette question exige l’explication du mode de visée de l’être, du comprendre et du saisir conceptuel du sens, la préparation de la possibilité du choix correct de l’étant exemplaire, l’élaboration du mode authentique d’accès à cet étant. Or viser, comprendre et concevoir, choisir, accéder sont des comportements constitutifs du questionner, et ainsi eux-mêmes des modes d’être d’un étant déterminé, de l’étant que nous, qui questionnons, nous sommes à chaque fois nous-mêmes. Élaboration de la question de l’être veut donc dire : rendre transparent un étant — celui qui questionne — en son être. En tant que mode d’être d’un étant, le questionner de cette question est lui-même essentiellement déterminé par ce qui est en question en lui — par l’être. Cet étant que nous sommes toujours nous-mêmes et qui a entre autres la possibilité essentielle du questionner, nous le saisissons terminologiquement comme DASEIN. La position expresse et transparente de la question du sens de l’être exige une explication préalable adéquate d’un étant (le Dasein) au point de vue de son être.
Mais pareille entreprise ne se meut-elle point dans un cercle manifeste ? Devoir d’abord nécessairement déterminer un étant en son être, puis, sur cette base, vouloir poser seulement la question de l’être — qu’est-ce d’autre que tourner en rond ? »

Martin Heidegger, Être et temps, trad. Emmanuel Martineau, hors commerce : PDF

"Education sexuelle" et "droits sexuels" : danger pour les enfants

MAJ de la page : Droits sexuels



Maurice Berger, Pédopsychiatre, Alerte sur "l'éducation sexuelle" des enfants (07 juin 2017)


"Education sexuelle" et "droits sexuels" : danger pour les enfants
Site officiel : Les professionnels contre l'Education sexuelle et les droits sexuels

EN PREAMBULE :
Au regard des accusations graves et des insultes violentes que nous recevons, nous souhaitons préciser ici :
1° Que nous sommes un collectif de professionnels, et que c'est à ce titre que nous nous prononçons
2° Que notre collectif n'est pas affilié à d'autres appartenances telles que :
- "la Manif pour tous" (le Dr Berger, si attaqué sur le sujet, avait à l'époque indiqué qu'il n'avait aucune objection contre le mariage homosexuel mais que nous manquions d'études avec une méthodologie sérieuse pour décider de l'adoption homoparentale. Il avait donc demandé que soit sollicité l'avis de la Société française de psychiatrie de l'enfant, comme principe de précaution)
- des mouvements religieux ("cathos intégristes"...)
- des mouvements politiques ("extrême-droite", "fasciste"...)
- des mouvements idéologiques ("pro-IVG", "anti-IVG"...)
3° Que notre collectif est encore moins homophobe.
Notre seul souci éthique est de garantir la protection de la vie psychique des enfants et adolescents de moins de 15 ans.
Notre engagement est bénévole, nous ne recevons aucun financement, n'avons aucun conflit d'intérêt, et travaillons sur nos heures libres pour informer des dangers courus par les enfants concernant cette "éducation à la sexualité".

Nous, professionnels de la psychologie et de la psychiatrie, du psychotraumatisme et de l'enfance, dénonçons les risques de "l'éducation sexuelle" et des "droits sexuels" mettant en danger les enfants, sous couvert d'idéaux de "prévention" et "d'égalité".
De fait, les plans gouvernementaux français sur "l'éducation à la sexualité", prenant source dans des textes internationaux portés par l'OMS, le planning familial et l'ONU, dont nous critiquons la dangerosité pour les enfants, sont en cours d'application dès la maternelle en France.
Ce site internet a été développé pour alerter, informer, donner un lieu d'expression et d'échange aux professionnels et être facteur de ressources documentaires.
Nous revendiquons, au regard des risques inhérents à de tels programmes, que soit entendu et pris en compte l'avis des professionnels spécialisés dans la psychologie, tout particulièrement de l'enfant et du psychotraumatisme.
Une pétition intitulée "Stop à la dangereuse imposture des "droits sexuels" et de "l'éducation sexuelle" a été créée.
SIGNEZ LA PETITION


La lettre d'appel de Maurice BERGER

LES RISQUES MAJEURS DU PROGRAMME D’« EDUCATION A LA SEXUALITE »
Texte introductif - le 25-05-2017

En mars 2017, le gouvernement de l’époque a présenté son programme d’« éducation à la sexualité », déjà appliqué dans certains endroits, et en a annoncé la généralisation en octobre 2017 sous l’égide des ministères de la Santé et de l’Education nationale. Ce programme comprend deux volets, l’un consacré à la prévention, a attiré l’attention des médias qui, du coup, n’ont pas prêté attention au volet « éducation » qui présente des risques importants pour les enfants et adolescents concernés, risques décrits dans les documents qui suivent.

Le syndrome du larbin

Le syndrome du larbin
Jolemanique, 17 avril 2014 - Mediapart

I) Définition

Chez un individu, le syndrome du larbin est un comportement pathologique visant à prendre systématiquement la défense des classes les plus favorisées au détriment de celles dont il est issu. Ce syndrome diminue les capacités d’analyse du larbin et se traduit par un blocage psychologique l’incitant à agir préférentiellement contre ses propres intérêts au profit de ceux qui l’exploitent.

II) Analyse des symptômes

L’amour démesuré qu’affiche le larbin à l’égard des patrons, des rentiers ou des milliardaires, est l’acte de foi qui structure son discours. Le larbin agit sans discernement de ce qui pourrait être bon pour lui, il intellectualise le débat pour tenter de nous convaincre que piocher chez les riches est toujours la pire des solutions, quand bien même il en serait bénéficiaire. Les arguments économiques qu’il invoque inlassablement n’ont pas servi à forger sa conviction, le syndrome du larbin est malheureusement une vocation qui se trimbale dès le plus jeune âge et contre laquelle il n’existe aucun remède. Le larbin n’a pas choisi d’aimer les riches, il aime les riches parce qu’il est un larbin. De tendance nettement libérale le larbin est celui qui vous vante les bienfaits du bouclier fiscal alors même qu’il ne paye pas d’impôts. C’est encore le même larbin qui voudrait réduire ou supprimer l’impôt sur la fortune même s’il sait qu’il ne sera jamais concerné par la question. Un écervelé victime du syndrome du larbin n’a pas de conscience politique, il vote instinctivement dans l’intérêt de ceux qui l’exploitent pour s’attirer leur bienveillance. Le larbin estime que l’argent qui lui fait défaut, est beaucoup plus utile dans le coffre d’un riche qui pourra ainsi le réinvestir beaucoup plus utilement qu’il ne l’aurait lui même dépensé. Le larbin cautionne tous les sacrifices et les plans d’austérité dont il pourrait être l’objet comme la baisse des salaires, ou encore l’augmentation de l’âge de la retraite même si son travail ne lui convient d’aucune façon et que ses maîtres ne lui offrent aucune perspective d’améliorer sa condition.

III) Hypothèses sur l’origine du syndrome

Deux théories principales s’affrontent pour expliquer l’origine du syndrome : la thèse génétique et la pathologie mentale.

Après des siècles d’esclavage et de féodalité, les larbins pourraient être le produit d’une sélection artificielle des soumis par leurs maîtres. La transmission génétique des caractères aurait favorisé la sélection d’une souche vivace de larbins domestiques au profit d’une nouvelle espèce de primates : l’homo larbinus.
Selon cette hypothèse le mécanisme en œuvre serait similaire à la sélection des chiens et des chevaux mais directement appliqué à l’homme.
Pour les tenants de la pathologie mentale le caractère héréditaire n’est pas retenu, il s’agirait plutôt d’un trouble qui se développerait dès l’enfance. Le processus s’aggraverait au passage à l’âge adulte lorsque le sujet prend conscience de la médiocrité de sa condition, le larbin développerait des stratégies inconscientes visant à restaurer un équilibre cognitif pour justifier l’acceptation de sa subordination. Le larbin finit ainsi par s’identifier à ses maîtres en s’imaginant appartenir au corps social qui l’exploite.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...