mercredi 22 mars 2017

Ali Akbar Khan : Raag Bhairavi



Ali Akbar Khan : Mother Goddess, Bhairavī.
Extrait de l'album : "Garden of dreams" (1993)



Ali Akbar Khan : Raga Bhairavi (Live in Amsterdam, 1985)



Ustad Ali Akbar Khan and Pandit Nikhil Banerjee Jugalbandi : Raag Bhairavi (1978)

Ali Akbar Khan, né le 14 avril 1922 au Bengale de l’Est (actuel Bangladesh) et mort le 19 juin 2009 à San Francisco1, était un musicien et compositeur indien de musique hindoustanie, et un joueur renommé de sarod. Il était considéré en Inde comme un trésor vivant. Il est le fils et l'élève d'Allauddin Khan.
Source (et suite) du texte : wikipedia
Site officiel : Ali Akbar

En marche ! vers la ploutocratie

MAJ de la page : Macron (tag)

Lire sur Anticor (Contre la corruption. Pour l'éthique en politique) :
Patrimoine d’Emmanuel Macron : Anticor saisit la HATVP, le 13 mars 2017
Organisation de la French Tech Night : Anticor demande une enquête, le 8 mars 2017 

Sur Les Crises :
[MERCI !] Comportement “explicite” des journalistes face à Macron, le 22 mars 2017
[No News] La fausse “fausse affaire des trois millions évanouis” de Macron, le 20 mars 2017
Macron en pré-campagne en 2016 à Las Vegas (381 000 € d’argent public), le 15 mars 2017




Macron dans ses œuvres - extrait du débat (TF1, 20 mars 2017)
Débat des "grands" candidats en entier : Youtube (20 mars 2017)
Protestation d'un des "petits" candidats : Youtube (18 mars 2017)




Présidentielle 2017 : Tout savoir (ou presque) sur le parcours de Macron. (Trouble fait, 19 mars 2017)



Macron : candidat de la finance ? (Osons causer, 22 mars 2017)

* * *

Macron est-il dangereux ? 
Par Régis de Castelnau, le 15 mars 2017 - Vu du droit

Pour avoir bien connu toutes les élections présidentielles au suffrage universel depuis 1965, je reste quand même sidéré cette fois-ci, au spectacle de la campagne de la mère de toutes les batailles électorales sous la Ve République.

Malgré La catastrophe politique  Hollande, le traumatisme de l’agression terroriste, une situation économique terriblement dégradée et l’attitude d’élites déshonorées arc-boutées sur leurs privilèges, dans l’attente de l’échéance majeure, le peuple français a été d’un calme étonnant. Pas sûr qu’il le reste devant une telle confiscation du scrutin, à base de manipulations, d’instrumentalisations des services de l’État, et de propagande éhontée d’un appareil médiatique qui fait bloc. Et face à mobilisation acharnée de la caste, illustrée par la litanie des ralliements à Macron, et la publication par Libération du « mur des traîtres ». Tout doit être fait pour envoyer le télévangéliste à une deuxième place au premier tour qui lui ouvrirait le second contre Marine Le Pen. Et là, utiliser l’argument du barrage, le vieux « no pasaran » utilisé contre le FN depuis 30 ans avec le succès que l’on connaît.

Et pourtant, comment ne pas partager l’opinion de Frédéric Lordon, ou de Jacques Rancière quand il dit : « Si Marine Le Pen devait l’emporter, ça ne serait pas gai, bien sûr. Mais il faut en tirer les bonnes conclusions. La solution est de lutter contre le système qui produit Marine Le Pen, non de croire qu’on va sauver la démocratie en votant pour le premier corrompu venu. J’ai toujours en tête ce slogan de 2002 : « votez escroc pas facho ». Choisir l’escroc pour éviter le facho c’est mériter l’un et l’autre et se préparer à avoir les deux ».

Le pire étant d’être contraint maintenant de se poser la question de savoir qui, entre les deux probables qualifiés du second tour est le plus dangereux. Et  malheureusement c’est Emmanuel Macron qui décroche la timbale.

Pédophilie dans l'Eglise : le poids du silence

MAJ de la page : Pédocriminalité (tag)



Pédophilie dans l'Eglise : le poids du silence - (France 2, Cash Investigation, mars 2017)

Pendant près d'un an, l'équipe d'Elise Lucet, en partenariat avec Mediapart, a travaillé sur l'un des secrets les mieux gardés de l'Eglise de France, le fléau de la pédophilie, qui fait vaciller l'institution. Des religieux, condamnés, seraient toujours en activité, parfois même au contact d'enfants. L'enquête révèle que des hauts responsables de l'Eglise ont couvert certains agissements et protègent des prêtres accusés d'agressions sexuelles sur mineurs en les déplaçant de pays en pays, notamment en Afrique. Cash Investigation a cartographié ces exfiltrations internationales. L'équipe s'est rendue au Vatican, à la rencontre du pape François.
Source : FranceTV

mardi 21 mars 2017

Retour au Ranft

MAJ de la page : Nicolas de Flue (21 mars 1417-1487)

Retour au Ranft, Programme des "600 ans de Nicolas de Flüe"
Site officiel : Retour au Ranft (PDF)Mehr Ranft


Un génie du lieu, intemporel et généreux
Par Matthieu Chenal, le 20 mars 2017 - TdG

«Le milieu de Nicolas de Flüe dit beaucoup sur lui», estime l’abbé Jacques Rime. Le curé fribourgeois s’est intéressé depuis longtemps à la figure de l’ermite obwaldien, publiant un livre guide. Pour cette raison, Pascal Mayer l’a invité à donner une conférence pour les choristes travaillant sur l’oratorio de Honegger. «Je n’ai pas rédigé de biographie de Nicolas, mais un guide de promenades dans les lieux où il a vécu. Je l’aborde dans l’esprit du pèlerinage et de la religion populaire et je fais le lien entre lui, sa région et son inscription dans l’histoire suisse.» 

Premier indice, Nicolas porte le nom de son village, Flüeli, qui signifie rocher. «Une vision qu’il aurait eue dans le sein maternel fit voir à Nicolas un rocher, poursuit l’homme d’Eglise. On peut le comparer à la solidité de son message à travers les siècles.» Quand il choisit de se retirer, à cinquante ans, quittant sa femme et sa famille nombreuse, il part d’abord en pèlerinage, mais en chemin une vision le pousse à revenir à quelques centaines de mètres de chez lui, dans un ravin très escarpé, le Ranft. «Grandir, monter vers Dieu signifie entrer dans la profondeur de son cœur, explicite Jacques Rime. La mystique rhénane parlait volontiers du Grund der Seele, du fond de l’âme, lieu de la présence divine.» 

Nicolas est aussi un marginal, hors de toute institution. «Le mot Ranft vient de Rand, le bord. Il n’est pas caché au fond des bois, mais en bordure du monde. La vie de Nicolas est une expérience limite. Solitaire, il recevra pourtant énormément de gens qui cherchent conseil auprès de lui.» Jacques Rime voit aussi en lui un symbole de centralité, qui fédère les Suisses au-delà des confessions. «Aller en pèlerinage au Ranft, c’est aller au cœur même de la Suisse, puisque le centre géographique du pays est situé à 9 kilomètres de l’ermitage.» 

Jacques Rime, Nicolas de Flüe ou l’âme d’un pays : quinze itinéraires au cœur de la Suisse, Ed. Cabédita, 2013
Mystique et homme politique de la fin du Moyen Age, Nicolas de Flue (1417-1487) marqua l'histoire suisse. Beaucoup se réclament de lui et le citent fréquemment comme un héraut de la paix. Ne réussit-il pas en effet à réconcilier des cantons divisés ?
L'auteur présente Nicolas de Flue par le moyen plaisant de parcours thématiques, en proposant de visiter des lieux fréquentés par l'ermite. Des cartes et des indications pratiques (temps de marche, distances, etc.) aident le lecteur à se mettre en route. Concilier nature et culture est une démarche qui se révèle appropriée en Suisse centrale, avec ses magnifiques paysages, ses scènes pastorales, son histoire et son architecture civile et religieuse.
Des citations spirituelles permettront au lecteur de retrouver l'esprit de celui qui avait mis le silence et la paix dans son coeur.
Quatrième de couverture
Commande sur Amazon :  Nicolas de Flue : Ou l'âme d'un pays, quinze itinéraires au coeur de la Suisse



Pèlerinage au Ranft (Association Artisanatura, 31 décembre 2016)


Nicolas de Flüe s’évade de son passé
Par Matthieu Chenal, le 20 mars 2017 - TdG

Les 600 ans du saint patron de la Suisse remettent son message en lumière. L’oratorio de Honegger est à l’affiche.

Fresque représentant Nicolas de Flüe dans la chapelle de Saint Jost, Galgenen (1623). 

Homme de paix et de foi, sage vénéré de son vivant et des siècles durant, saint patron de la nation pour avoir sauvé la Suisse de la division par ses conseils avisés, Nicolas de Flüe (1417-1487) incarne aujourd’hui un autre aspect de sa personnalité, plus en vogue avec l’esprit du temps: il n’est plus tant une figure nationale que celui qui conteste la société de consommation, un père de l’écologie et pourquoi pas, à travers son régime strict à l’hostie, un ancêtre des véganes! La permanence de l’ermite obwaldien tient bonnement du miracle. Comme l’écrivait le théologien Georges Méautis, Nicolas représente le meilleur moi de la Suisse.

L’OTAN menace notre sécurité

MAJ de la page : Daniele Ganser

"La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice". Spinoza

L’OTAN menace notre sécurité
Par Daniele Ganser, historien, Gabriel Galice, président du GIPRI, Hans von Sponeck, ancien Secrétaire général adjoint de l'ONU, le 19 mars 2017 -  GIPRI (Institut International de Recherche pour la Paix à Genève)

 
L’OTAN masse des troupes et des armes aux marches de la Russie. Nous tenons à exprimer notre inquiétude devant la propagande qui déforme la réalité des menaces qui pèsent sur la paix. Cette propagande insidieuse fabrique des ennemis imaginaires pour justifier le surdéveloppement de dépenses militaires, des conquêtes de territoires ou de « parts de marché », des prises de contrôle d’approvisionnement énergétique et pour corroder la démocratie.
Non, la Russie n’est pas l’agresseur et ne menace aucunement les Pays-Baltes, la Pologne ou la Suède. A l’implosion de l’URSS et du Pacte de Varsovie, la bévue stratégique des Etats-Unis et de leurs alliés a été de ne pas refonder l’architecture internationale de sécurité. Oubliée la Charte de Paris (1990) qui promettait la paix à l’Europe.

Dans son livre, Le Grand échiquier – l’Amérique et le reste du monde, Zbigniew Brezinski posait en 1997 la question de savoir s’il fallait intégrer la Russie dans l’OTAN et dans l’UE. Il finissait par privilégier la sécurité tactique sur la paix stratégique, non sans prévoir que cela déclencherait des réactions russes. Il préconisait l’intégration de l’Ukraine, l’un des cinq « pivots géopolitiques » de l’Eurasie, dans l’OTAN et dans l’UE. En 2010, Charles A Kupchan, Professeur à la Georgetown University, proposait d’intégrer les Russes dans l’OTAN.

Oubliant la promesse des USA aux Russes, lors de la réunification allemande, de ne pas étendre l’OTAN à l’Est, les Occidentaux n’ont eu de cesse de repousser, d’encercler et d’humilier les dirigeants russes successifs. Quoi que nous pensions du régime russe, le principal défaut de Vladimir Poutine (et de bien d’autres pays du monde), aux yeux des Occidentaux, est de cesser d’acquiescer aux volontés hégémoniques occidentales.
Après l’illégale guerre d’Irak, l’extension du nombre de pays membres de l’OTAN et l’expansion tout azimut de son aire d’action, le renversement du régime de Kadhafi en Libye, puis le coup d’Etat en Ukraine, auront été les lignes rouges déclenchant les ripostes russe et chinoise qui avaient déjà constitué l’Organisation de Coopération de Shanghai après le premier élargissement de l’OTAN. Il aura fallu les opérations en Libye et en Ukraine et l’appui de l’occident (dès 2006 selon Time Magazine du 19 décembre 2006) aux « rebelles » résolus à renverser le régime syrien, pour que les Russes soutiennent l’autonomie de la Crimée et interviennent militairement en Syrie.

Tandis qu’il est avéré que la CIA a surveillé l’élection présidentielle française de 2012, que la NSA, espionne partout entreprises, organisations et particuliers, la mode est d’imputer aux dirigeants russes une ingérence directe dans les élections américaines, françaises, allemandes.

Les ondes gravitationnelles, un an après



La Méthode scientifique par Nicolas Martin
Les ondes gravitationnelles, un an après (21 mars 2017)
Avec
Nathalie Deruelle : chercheur au CNRS (directeur de recherche), membre du laboratoire AstroParticule et Cosmologie de Paris-Diderot (et affiliee a l'Institut Yukawa de Kyoto).
Fabien Cavalier : directeur de recherche CNRS au Laboratoire de l'Accélérateur Linéaire (LAL, CNRS/Université Paris-Sud), à Orsay
Qu'est-ce qu'une onde gravitationnelle ? Comment sont-elles générées ? Quelles sont les sources susceptibles de générer des ondes gravitationnelles détectables sur Terre ? Comment les détecter ? Un an après l'annonce de la découverte, les instruments ont-ils détecté de nouvelles ondes ?
Source (et suite) du texte : FC
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...