samedi 5 novembre 2016

"Diplomatie" entre espèce



Les Nouveaux chemins de la connaissance par Adèle Van Rerth
"Les diplomates" avec
Baptiste Morizot : philosophe, maître de conférences à l’université d’Aix-Marseille
A propos de son dernier livre : Les Diplomates, Cohabiter avec les loups sur une nouvelle carte du vivant, Ed. WildProject, 2016
Commande sur Amazon : Les Diplomates, Cohabiter avec les loups sur une nouvelle carte du vivant

Les loups sont à nouveau parmi nous, que nous le voulions ou non. De ce problème local (observé surtout dans le Mercantour alpin et les forêts pyrénéennes), le philosophe du vivant Baptiste Morizot tire un essai passionnant visant à refondre la « carte ontologique de nos rapports à l’animal sauvage ». Car nos vieilles catégories sont mises en échec par l’omniprésence de ce prédateur, trop fascinant pour être supprimé comme un « nuisible », trop insaisissable pour être cantonné dans des zones protégées. Récusant ces deux approches qui radicalisent l’altérité d’un monde sauvage tantôt honni tantôt idéalisé, Morizot fait fond sur notre filiation commune avec le loup et sur les apports de l’éthologie pour tracer les linéaments d’une « diplomatie » entre espèces : un art des signes et de la duperie par lequel le loup serait découragé de s’attaquer aux troupeaux. Tant il est vrai que le loup, dans sa cruauté sanguinaire, est un loup par l’homme.
Source : Philomag

Voir aussi la page : Hélène Grimaud

* * *



Vivre avec les animaux sauvages : conférence avec Valérie Chansigaud, Baptiste Morizot, Céline Sissler-Bienvenu et Anne Teyssedre (2016)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...