mercredi 13 février 2019

Les Andes, nature extrême


Des monts enneigés sous l'équateurMarquées par des conditions extrêmes, les Andes parcourent l’Amérique du Sud sur toute sa longueur. Dans cette chaîne de montagnes parsemée de gigantesques volcans, le froid glacial côtoie l’humidité des tropiques. Cette opposition engendre une incroyable diversité de biotopes.
Ainsi, après avoir passé les trois premiers mois de leur existence dans le repaire familial, les jeunes ours à lunettes sortent enfin au grand jour. Dans le paramo, un milieu humide et marécageux situé au-dessus de la limite des arbres, ils bénéficient d’une nourriture abondante.
Source : Arte


Des hautes terres arides
Survivre à plus de 4 000 mètres d’altitude nécessite une résistance à toute épreuve. Dans ces paysages de lacs saumâtres, l’air est une denrée rare, et l’eau devient à la fois source de vie et de danger. Sur ces hauteurs inhospitalières, les sommets abrupts laissent place à une immense plaine d’altitude appelée Altiplano.
Ce milieu rigoureux ne permet l’épanouissement que d’espèces aptes à supporter le manque d’oxygène, à l’image de la vigogne, petite chèvre dotée d’un cœur et de poumons surdéveloppés.
Source : Arte


La Patagonie sauvage
À la pointe sud du continent américain, les Andes deviennent sauvages. La terre se couvre de forêts luxuriantes, riches d’une étonnante biodiversité, et d'arbres gigantesques. Situé à 13 kilomètres de la frontière chilienne, l’Aconcagua, le plus haut sommet des Amériques, culmine à près de 7 000 mètres d’altitude.
Coiffé de neiges éternelles et sillonné de glaciers, il se caractérise par une météo imprévisible, qui contraint les proies comme les prédateurs à se mouvoir constamment.
Source : Arte

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...