lundi 16 janvier 2017

Lionel Cruzille

Né au milieu des années soixante-dix, c’est dans  le 93, en banlieue parisienne, que Lionel a ses premiers terrains de jeux. Jeune garçon curieux de tout, il déborde d’imagination et de créativité. Il dessine, écrit puis en grandissant, il s’intéresse aux mystères du monde. Adolescent, il se passionne pour l’univers de la fantasy, les jeux de rôles sur table et la musique. Mais d’autres feux intérieurs l’amènent à s’interroger sur les forces de l’esprit, les religions et les arcanes du monde.
    Jeune homme, il s’ouvre à l’hindouisme, à la méditation et aux différentes formes de connaissance de l’esprit humain. Les années passent et son cheminement intérieur le ramène à l’écriture et aux arts martiaux internes (dont le Qi gong) qui deviennent primordiaux pour lui. En parallèle, il passe plusieurs années au sein d’un groupe de musique avec lequel il donne des concerts.
    Après sept ans passés dans les services d’urgences des hôpitaux parisiens (Lariboisière et Necker), il décide de changer de vie et continue son chemin spirituel. Sa quête intérieure l’amènera à rencontrer Arnaud Desjardins dont il suivra l’enseignement. Puis des rencontres avec des chamanes et des guérisseurs, ainsi que différents voyages tels que l’Inde et la Thaïlande le marqueront profondément.
Source (et suite) du texte : Lionel Cruzille
Site officiel : Lionel Cruzille
Chaine Youtube : Lionel Cruzille

Nous pensons en permanence et la plupart du temps de manière complètement mécanique. Ces pensées créent un filtre entre nous et le réel, et engendrent des émotions négatives, sources de stress. Elles nous emprisonnent dans un monde imaginaire qui peut devenir un véritable enfer. Comment se libérer des pensées ? Certainement pas en les supprimant - ce qui est de toute façon impossible - mais en prêtant attention à leur fonctionnement, à leur apparition et à leur disparition. Grâce à la vigilance, il devient possible de se sortir du piège des pensées, et de nous réconcilier avec l'instant présent, avec le réel. En paix avec nous-même, nous sommes en paix avec le monde.
Se libérer des pensées, Ed. Almora, 2016
Quatrième de couverture
Commande sur Amazon : Se libérer des pensées




Méditation sans objet: (re)Découvrir la vraie nature de l'esprit - playlist


Qu'est-ce que l'éveil ?

Lionel Cruzille : L’éveil est le début de la réalisation de l’immatérialité de l’ego et l’expérience d’être relié en profondeur à toutes choses. C’est aussi commencer à sortir de l’aveuglement et de l’étroitesse de la vision de l’ego, et de son usine le mental, pour s’ouvrir à plus grand que soi.
L’ego est une sorte de mirage composé de pensées, de mémoires (pensées maintenues en flot conscient ou inconscient), de projections, de concepts etc. C’est un moyen de vivre en tant qu’individu autonome –et encore, c’est une notion à approfondir- mais en vérité nullement indépendant ni séparé du Tout. Les formes, les manifestations, et donc les egos –si l’on peut dire- sont certes différents dans leur forme, mais nullement séparés.
Cela m’amène à mentionner ce constat étrange en apparence : la personne en soi ne s’éveille pas ; c’est là un non-sens. Toutefois, il est clair que « la trouée » dans l’aveuglement, l’ignorance du mental et de l’ego, révèle notre véritable nature : la Conscience Une, la nature de Bouddha, le Soi, le Royaume des Cieux au-dedans de nous etc. Cette Nature est ce que nous sommes déjà, mais elle est voilée par l’ego et le mental qui empêchent la vision celle-ci.

Existe-t-il différents degrés d'éveil ?

Lionel Cruzille : C’est un point très discuté mais de mon expérience, oui. Il y a maints degrés d’éveil, c’est pourquoi j’utiliserai ici un vocabulaire un peu différent et plus spécifique en mentionnant le fait que l’éveil est le début du chemin et que celui –ci mène à ce que je nommerai, dans ce texte, la Réalisation.

Avec quoi ne faut-il pas confondre l'éveil ?

Lionel Cruzille : Il ne faudrait pas le confondre avec la Réalisation pleine et entière (ou Libération). On peut aussi rajouter des précisions pour ne pas confondre l’éveil avec les ouvertures ponctuelles (et parfois sublimes) mais passagères et « fragiles ». L’éveil véritablement ancré marque quant à lui, un vrai tournant, donnant ce goût de l’avant et de l’après.
Cet éveil-là est d’ailleurs souvent beaucoup plus humble, simple et direct que les explosions d’états modifiés de conscience qui retombent souvent comme des soufflets en peu de temps.

Ressens-tu une résonnance avec une tradition spirituelle ou un enseignant en particulier ?

Lionel Cruzille : Arnaud Desjardins, G. I. Gurdjieff, Jack Kornfield, Chogyam Trungpa
Rinpoche et un certain nombre d’autres.
Source (et suite) du texte : Témoignages contemporains sur l'Eveil
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...