mercredi 29 octobre 2014

Quand le nocif se fait nanométrique



Continent sciences par Stéphane Deligeorges
Quand le nocif se fait nanométrique 27.10.2014
avec Roger Lenglet, auteur de Nanotoxiques, chez Actes Sud - 2014
Les produits contenant des nanoparticules envahissent de plus en plus vite notre quotidien. Rappelons qu’1 nanomètre est 1000 millions de fois plus petit qu'un mètre. Ces nouvelles nano molécules hightech sont développées dans de nombreux domaines. En métallurgie, en chimie comme en biologie et ainsi, aussi, dans leurs utilisations médicales. C’est à ces dernières que nous nous intéressons. Souvent, les ingénieurs en recherche et développement qui inventent de nouvelles applications des Nanos sont commercialisés sans le moindre contrôle, au mépris de la réglementation qui les oblige à tester la toxicité des substances avant de les vendre. Or, il s’avère que ces nanoparticules sont souvent redoutables – elles sont si petites que certaines peuvent traverser tous les organes, jouer avec notre ADN et provoquer de nombreux dégâts. Or on peut dire, sans exagération, que cette opération « nano », menée à l’échelle planétaire, souvent avec le pire cynisme, continue de se déployer pour capter des profits mirobolants au détriment de notre santé.
Source : FC
Bibliographie :
Roger Lenglet, Nanotoxiques, Ed. Actes Sud, 2014
Commande sur Amazon :  Nanotoxiques - Une enquête

Voir aussi les pages : Les nanotoxiquesMaladies neurodégénératives et environnement
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...