dimanche 18 février 2018

« On va créer un sport pour toi, ça s’appelle le tennis »

MAJ de la page : Roger Federer



Roger Federer vs Grigor Dimitrov (Rotterdam, 18 février 2018)
Lire aussi : Roger Federer est bien le numéro 1, le 18 février 2018 - Le Temps


 "Apparemment, je suis le plus vieux numéro 1 mondial de l'histoire. 
Certains m'en avaient peut-être déjà parlé, mais j'ai du mal à entendre." 


Tennis : «Roger Federer ? C’est le meilleur, de loin» 
Le 17 février 2018 - 10sport

Vainqueur de Robin Haase vendredi à Rotterdam, Roger Federer est redevenu numéro 1 mondial à 36 ans. Mats Wilander explique ce qui différencie le Suisse du reste du circuit ATP.

« C’est un rêve devenu réalité ». Roger Federer a laissé ses émotions prendre le dessus vendredi. En effet, le tennisman suisse tombeur de Robin Haase en quarts de finale du tournoi de Rotterdam (4-6, 6-1, 6-1) s’est assuré de récupérer lundi la première place du classement ATP. A 36 ans et 195 jours, il sera le plus vieux numéro 1 mondial de l’histoire du tennis. Un retour au premier plan qui ne surprend pas Mats Wilander. L’ex-tennisman suédois s’est longuement exprimé dans L’Equipe sur ce qui fait la réussite de Federer.

« Sa force intérieure le place devant tout le monde »
« Tout est toujours une histoire de confiance. Le fait qu’il redevienne numéro 1 quatorze ans après la première fois est juste incroyable. Pour moi, ça prouve que Roger a cet amour pour le jeu qui dépasse le fait de gagner. Mais ce qu’il y a de plus impressionnant chez Federer, c’est ce qu’on ne voit pas. C’est ce qui se passe à l’intérieur. Son plus grand talent ne réside pas dans son service ou son coup droit. C’est son immuable besoin d’amour d’apprendre et cette passion pour le jeu. Il change de raquette. Il change de technique de revers. Il change de tactique. Il ne joue plus du tout de la même manière qu’il y a quatorze ans. Il veut apprendre à chaque fois qu’il entre sur le court. C’est tellement cool de voir quelqu’un comme lui qui adore autant ce qu’il fait. On parle de sa grâce, de la manière dont il bouge sur le court. Mais c’est cette force intérieure, cette part émotionnelle, fragile et invisible, qui le place loin devant tout le monde. Depuis douze mois, Roger est devant. Il a battu l’an dernier Nadal quatre fois de suite. C’est le meilleur. De loin ». a déclaré Wilander, l’homme aux 7 Grands Chelems dans des propos rapportés dans les colonnes du jour du quotidien.


L’incroyable anecdote de Santoro sur Federer !
Le 17 février 2018 - 10sport

Alors que Roger Federer redeviendra numéro un mondial ce lundi pour la première fois depuis 2012, Fabrice Santoro a livré une anecdote croustillante sur le Suisse.

Ce lundi, et après cinq en d’attente, Roger Federer retrouvera la première place du classement ATP. Depuis plus d’un an, le Suisse enchaîne les excellentes performances. Il a notamment remporté trois Grands Chelems en 12 mois dépassant la barre des 20 titres en tournois majeurs. Fabrice Santoro s’est entretenu avec le Suisse lors de l’Open d’Australie et il livre les dessous de cette conversation incroyable.

« Même quand je t’affrontais, j’étais pour toi »
« Quand il a joué Richard (Gasquet) à Melbourne cette année, j’ai discuté avec lui dans le vestiaire après le match. Je lui ai dit : “Ce soir, c’était la première fois que j’étais contre toi.” Il me dit : “Mais on s’est joués, pourtant !” Et je lui réponds : Oui, mais même quand je t’affrontais, j’étais pour toi”. Il éclate de rire et me dit : “Tu te souviens quand on s’est joués la première fois ? C’était à Toulouse, en 1999. Tu m’avais breaké, j’avais débreaké dans la foulée et tu m’avais rebreaké en fin de premier set”. J’étais scié. Il se souvenait de tout ! En fait, dans le tennis, il y a de tout : des joueurs qui aiment l’entraînement, d’autres les matches, d’autres la pression, d’autres les voyages… Et il y en a un qui aime tout : c’est lui. Il est habité par sa profession. C’est comme s’il avait dit : “Moi, dans la vie, j’aime ça, ça, ça, ça et ça.” On lui a dit : “On va créer un sport pour toi, ça s’appelle le tennis », explique Fabrice Santoro pour L’Équipe.
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...