lundi 7 mai 2018

Le langage au service des puissants ?

MAJ de la page : Alain Deneault



La grande table par Olivia Gesbert
La censure de la haine avec Alain Deneault (France culture, 4 mai 2018)
Auteur notamment de La MédiocratieEd. Lux, 2016, Le Totalitarisme pervers, Ed. Rue Echequier, 2017, et Faire l'économie de la haine : Essais sur la censure, Ed. Ecosociété, 2018.

Point de haine de l’économie là où on nous fait aimer l’argent, à tout prix. Point de haine de l’économie, mais une économie de la haine. Le programme: faire l’économie de la haine. Haïr sans qu’il n’y paraisse. Ainsi s’investit-on dans l’asservissement à l’argent. Sous les données, sous les calculs et sous la spéculation : des crimes, du sang, du vol et des morts, mais assourdis par ce savoir économique et ses prérogatives légales. Car l’argent fait écran: faut-il délocaliser des usines, licencier du personnel, polluer des rivières, contourner le fisc, soutenir des dictatures ou armer des chefs de guerre pour que le prix d’une action monte en Bourse? Cette culture de l’argent nous autorise précisément à faire l’économie de ces questions, sur le mode de l’autocensure. Alain Deneault tire un à un les fils de cette censure diffuse, pour s’émanciper du filtre marchand qui codifie le social.
Auteur d’essais sur les multinationales, les paradis fiscaux et l’idéologie de la gouvernance, Alain Deneault est directeur de programme au Collège international de philosophie à Paris. Marqué par les poursuites judiciaires dont a fait l’objet son livre Noir Canada, il a écrit plusieurs textes sur la censure et l’autocensure. Les voici ici réunis.
Quatrième de couverture
Faire l'économie de la haine : Essais sur la censure, Ed. Ecosociété, 2018
Site officiel : Alain Deneault




Aude Lancelin reçoit Alain Deneault, philosophe québécois,  (Le Média, 30 avril 2018)




Alain Deneault, le langage au service des puissants ? (Thinkerview, 4 mai 2018)

Les cinq caractéristiques de l'extrême centre [ou néolibéralisme décomplexé de Trudeau ou de Macron] : 
1) Favoriser les multinationales
2) Favoriser les dividendes pour les actionnaires
3) Donner accès aux paradis fiscaux
4) Réduire les services publiques
5) Réduire les droits des travailleurs




Novlangue de bois et résistances (Fatagueule77, déc. 2017)




Alain Deneault fustige l’extrême centre de Macron (Arte, 28 minutes 25 avril 2018)




Entretien avec Alain Deneault (Montpetit,  21 février 2018)
auteur de Une escroquerie légalisée - Précis sur les "paradis fiscaux", Ed. Ecosociété, 2016

Lorsque les écoles se détériorent, qu’une clinique ferme, qu’un viaduc s’effondre, qu’un festival perd une subvention, c’est à cause des paradis fiscaux. Source d’inégalités croissantes et de pertes fiscales colossales, le recours aux paradis fiscaux par les grandes entreprises et les particuliers fortunés explique en grande partie les politiques d’austérité. « C’est légal ! », claironnent les fautifs. En cinq chapitres d’une redoutable efficacité, Alain Deneault soulève la question politique de cette escroquerie légalisée. Comment les définir, quelles sont les conséquences dramatiques de cette spoliation et comment contrer cette loi des puissants? Il est urgent de mettre fin à ce mécanisme insensé par lequel les contribuables financent les banques par le service de la dette et les services publics dont profitent les entreprises, tout en s’appauvrissant. Il faut se saisir collectivement de la question des paradis fiscaux pour que ce qui est légalisé ne le soit plus.
Quatrième de couverture

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...