vendredi 9 novembre 2012

José Le Roy







José Le Roy est diplômé d’une grande école d’ingénieur et agrégé de philosophie. En 1993, il rencontre le philosophe anglais Douglas Harding et devient un de ses collaborateurs et amis. Il partage depuis l’enseignement reçu par Douglas Harding dans des ateliers et des conférences. Il est aujourd’hui professeur de philosophie.
Source du texte : Ed. Almora
Autre biographie : Centre philosophie


Bibliographie :
- Eveil et philosophie, Ed. Accarias, 2006
- S'éveiller à la vacuité, Ed. Accarias, 2007
- 54 expériences de spiritualité quotidienne, Ed. Almora, 2009
- Le saut dans le vide, Ed. Almora, 2011

- Petit traité de la connaissance de soi, Ed. Almora, 2013
- Peut-on vivre au présent ? Ed. Almora, 2015
Traduction :
Shankara, L'expérience direct, Ed. Almora, 2012
En ligne :
Site de José Le Roy : Centre de philosophie de Paris
Blog : Eveil et philosophie
Site français de La Vision sans tête / youtube
Editions Almora (dont il est le responsable)

Voir aussi les pages : Noms de dieux avec José Le Roy (interviews vidéos) / José Le Roy (tag) / Vision sans tête (tag)


La vraie philosophie est un chemin d'Eveil qui conduit à une connaissance de soi qui est aussi une connaissance de l'Absolu. Ce chemin utilise la pensée rationnelle mais l'Eveil se produit au-delà de la simple raison, par une VISION, une intuition intellectuelle qui est aussi une conversion et qui amène à une transformation profonde de la vie. La Vision fait naitre la sagesse. Tel est le secret de la vraie philosophie : son but est de produire l'Eveil à la vraie nature du Soi. (...)
La philosophie moderne et contemporaine, qui se limite à une simple activité réflexive, a oublié le Secret de la vraie philosophie. Non seulement elle a abandonné l'idée classique de la philosophie comme "amour de la sagesse", mais elle ignore tout de l'essence de l'homme et de l'Eveil.
Il est donc nécessaire que se produise une renaissance de la philosophie. Il ne s'agit pas de recréer un nouveau platonisme, mais il faut redécouvrir les principes qui guidaient la vraie philosophie pour en présenter une forme adaptée aux temps modernes. Dans cette tâche, les philosophies orientales comme le vedanta, le shivaïsme du Cachemire, ou la philosophie bouddhiste sont d'une grande aide pour redécouvrir le sens original de l'héritage occidental.
La vraie philosophie sera à la fois une science, puisqu'elle prend appui dans la vérité elle-même par une intuition directe de l'Etre, mais sera aussi une expérience d'une vie nouvelle. A partir de la vision de l'Etre, la vraie philosophie peut, sur ce fondement certain et absolu, développer ses connaissances au niveau éthique, politique, esthétique; pas un domaine de la pensée et de la vie qui ne sera bouleversé par cette conversion générale de perspective.
Extrait de : Eveil et philosophie
Commande sur Amazon : Eveil et Philosophie



Il se produisit alors un évènement inattendu et incompréhensible. Je me trouvais à ce moment-là dans le café Beaubourg à Paris, à la fin du mois de février 1992. J’étais là assis à une table et attendais mon amie. Tout à coup, sans raison apparente, ma perception se modifia. Le café, le décor, les murs, le sol, les tables et les gens furent baignés en un instant dans une transparence et une lumière nouvelle. Les objets m’apparaissaient extrêmement proches et brillants, comme si un voile avait été ôté à ma perception. J’avais percé quelque chose du monde mais je ne savais quoi. Je ne comprenais pas ce qui m’arrivait et pourtant c’était réellement stupéfiant. Ma perception redevint normale au bout d’une demi-heure et je me demandais alors : qu’est-ce qui s’est passé ?

Je laissais de côté cet évènement que je ne parvenais pas à reproduire, ignorant ce qui l’avait fait naître, et je me replongeai dans ma quête ininterrompue dans la connaissance de moi-même. Je continuais à lire Maharaj et persévérais à retourner mon attention vers sa source à la recherche de ma véritable identité.
Un samedi après-midi, un évènement se produisit dont aucun mot ne peut vraiment rendre compte. Un instant avant, je me croyais un individu ; un instant après…

J’avais disparu du monde.

En fait, je ne reconnu pas ce qui venait d’arriver. Cela ne correspondait pas à l’idée que je m’étais fait de l’Eveil, ou de la connaissance du Soi. Je m’imaginais avant cet évènement un individu éveillé, transformé ; or, c’est l’individu qui avait disparu du monde. Je n’étais tout simplement plus là. Volatilisé, évaporé ! Le monde absolument transfiguré, brillait de mille feux, et se tenait, tout seul, là, sans observateur. Vraiment, je venais en une fraction de seconde de renaître en plein paradis.
Source du texte : 3e Millénaire








Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...