samedi 17 novembre 2012

Mark Rothko




Mark Rothko, né Marcus Rothkowitz à Dvinsk, aujourd'hui Daugavpils (Lettonie), le 25 septembre 1903 et mort le 25 février 1970, est un peintre américain. Classé parmi les représentants de l'expressionnisme abstrait américain, Rothko refusait cette catégorisation jugée « aliénante ». (...)

Rothko était un intellectuel, un homme cultivé qui aimait la musique et la littérature et était intéressé par la philosophie, en particulier par les écrits de Nietzsche et la mythologie grecque. Influencé par l'œuvre d'Henri Matisse – auquel il a d'ailleurs consacré un hommage dans une de ses toiles – Rothko occupe une place singulière au sein de l'École de New York. Après avoir expérimenté l'expressionnisme abstrait, (mouvement artistique dans lequel il côtoiera notamment Jackson Pollock et Adolph Gottlieb), le surréalisme, il développe à la fin des années 1940 une nouvelle façon de peindre. En effet, hostile à l'expressionnisme de l'Action Painting, Mark Rothko (ainsi que Barnett Newman et Clyfford Still) invente une nouvelle façon, méditative, de peindre, que le critique Clement Greenberg définira comme le Colorfield Painting composées de « champs colorés ».

Dans ses toiles, il s’exprime exclusivement par le moyen de la couleur qu’il pose sur la toile en aplats à bords indécis, en surfaces mouvantes, parfois monochromes et parfois composées de bandes diversement colorées. Il atteint ainsi une dimension spirituelle particulièrement sensible.
Source (et suite) du texte : wikipedia


Orange and yellow, 1956


Sans titre, 1968

Autres toiles : wikipainting



Mark Rothko



Questions d'éthique par Monique Canto-Sperber
La création à la recherche du bien, le cas Rothko avec Annie Cohen-Solal (13.02.2014)
  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...