mercredi 8 janvier 2014

Artifice et dépendance



Pas la peine de crier par Marie Richeux
Artifice (2/5): Aux paradis artificiels avec Claude Escande, docteur en psychologie et en psychopathologie - à partir de 18' (à 0'40'' Marie Richeux lit le poème de Ginsberg)

(...) quand oublias-tu que tu étais une fleur ? quand as-tu regardé ta peau et conclu que tu étais une sale vieille locomotive impuissante ? un fantôme de locomotive ? le spectre et l’ombre d’une folle locomotive américaine jadis puissante ?
T’as jamais été locomotive, Tournesol, tu étais un tournesol ! (...)
Nous ne sommes pas notre peau de crasse, nous ne sommes pas notre locomotive effrayante et lugubre sans image, nous sommes tous au-dedans de beaux tournesols dorés, bénis de notre propre semence et des corps-accomplissements beaux nus dorés poilus qui grandissent en tournesols fous noirs et formels dans le crépuscule (...)
Allen Ginsberg, Sunflowers Sutra, Howl, 1955 (trad. J. Lebel et R. Cordier)
Voir aussi les pages : Beat generation, Kerouac, Ginsberg, Burrough / Voyage au coeur du LSD / Henri Michaux




X:ENIUS Alcool et drogues : comment sortir de la dépendance ? (Allemagne, 2013)
Convivialité, partage... L'alcool peut avoir une connotation festive. Mais pour les personnes qui en sont dépendantes, il a plutôt une face sombre. L'alcoolisme détruit les familles, les relations amicales, la vie professionnelle. Pourquoi les personnes concernées ne parviennent-elles pas à vaincre leur addiction ? Pourquoi certains replongent-ils, même après des années de thérapie? Qu'est ce qui rend l'alcool, le cannabis et les drogues de synthèse si attirants ?
Source : Arte

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...