lundi 13 janvier 2014

Le bonheur selon Spinoza

MAJ de la page : Spinoza



Les Racines du ciel par Frédéric Lenoir, Leili Anvar
Le bonheur selon Spinoza avec Bruno Guliani (12.01.2014)
Bruno Giuliani, est philosophe, professeur agrégé et docteur en philosophie, maître en biochimie et professeur didacte de biodanza. Il a enseigné vingt ans la philosophie en lycée puis a démissionné de l'éducation nationale pour se consacrer à l'enseignement de l'art du bonheur à travers des stages et des consultations. Il est le créateur de la Biosophie, une pratique philosophique qu'il définit comme une pédagogie de la sagesse par la culture de la joie.
ll a publié plusieurs ouvrages dont le dernier publié est "le bonheur avec Spinoza, L’Ethique reformulée pour notre temps", paru aux éditions Almora en 2011.
Source : FC

L'immanence de l'être infini
Comme je l'ai déjà remarqué, il est dans l'essence de l'être infini d'être immanent, c'est-à-dire intérieur aux choses qu'il produit et détermine à exister. Cela veut dire qu'il n'est pas transcendant, c'est-à-dire extérieur et indépendant. En effet, rien ne peut par définition exister en dehors de l'infini. Ainsi, toutes les choses finies comme notre esprit et notre corps existent nécessairement dans l'être infini et sont causés par l'être infini. La substance infinie est donc immanente aux modes et toutes les choses ne peuvent exister que comme des modes de la substance.
De ce fait l'être infini est l'objet ou plutôt sujet permanent d'expérience humaine, il est même la seule chose que nous puissions concevoir et expérimenter. Nous pouvons à tout moment concevoir et expérimenter. Nous pouvons à tout moment éprouver la substance infinie en percevant que tout ce qui existe en est une détermination particulière, à commencer par nous-mêmes. Pour cela il faut se détacher de la pensée des choses infinie et revenir à leur source immanente, qui est la source même de notre propre être. (...)

L'expérience humaine de la divinité
Lorsque nous pensons les choses comme la Vie, c'est-à-dire Dieu, les pense, nous faisons l'expérience que Dieu pense en nous, ou encore que nous sommes une modalité d'être de Dieu.  (...)
Extrait de :Bruno Giuliani, Le bonheur avec Spinoza, Ed. Almora, 2011
Commande sur Amazon : Le bonheur avec Spinoza : L'Ethique reformulée pour notre temps

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...