jeudi 28 avril 2011

Shirdi Sai Baba ou Sai Baba de Shirdi



Shirdi Saï Baba est un sage indien né à Shirdi (Maharashtra) en 1838 et mort le 15 octobre 1918.
Il apparut comme fakir et fut ensuite reconnu comme un saint. Il s'installa dans une mosquée où il recevait des offrandes qu'il partageait avec les animaux. Il ne demandait jamais rien. La population eut tôt fait de voir en lui un baba (père) particulier, car il réalisa nombre de miracles, de son vivant et après sa mort.
Comme Kabir, il refusa de voir les castes et les sectes, et considéra les hommes tels qu'ils se présentaient devant lui. Il mena une vie ascétique et simple, sans jamais quitter son village. Il était un refuge pour les déshérités. Son énergie radieuse apportait tout le réconfort nécessaire. Son mysticisme trouvait racine dans un humanisme modèle. Hindous et musulmans le prenaient pour un des leurs. Des parsis, des chrétiens et des bouddhistes vécurent le même phénomène. Il fut enterré à sa demande dans un temple hindou qui lui est désormais consacré à Shirdi. Il est de nos jours encore très vénéré par des millions de fidèles en Inde, et dans chaque maison, on trouve son image.
Source du texte : wikipedia

Ne pas confondre avec le très controversé Sathya Sai Baba (accusé notamment de charlatanerie et d'abus sexuels) qui se prétendait être la réincarnation de Shirdi Sai Baba. Sa mort récente (dimanche 24 avril), à l'âge de 85 ans, semble avoir surpris ses fidèles qui l'attendaient un peu plus tard. (En effet le guru avait prophétisé sa disparition dans l'année de ses 96 ans).


Bibliographie :
Eric Sablé, Vie et paroles de Sai Baba de Shirdi : un saint indien. Ed- Dervy livres, 2006.
En ligne :
La vie et les enseignements remarquables de Sri Sai Baba  (PDF), adaptation du livre en langue Marathe, Shri Sai Satcharita.



Il ne manquait d'égard envers personne, et respectait tout le monde, car il voyait Narayana (Dieu) dans tous les êtres. Il ne disait jamais "Je suis Dieu" mais bien qu'il était son humble serviteur; il se souvenait toujours de Lui et répétait constamment "Allah Mallik" (Dieu est le seul Maître). 

(...)
"Rama (le Dieu des Hindous) et Rahim (le Dieu des Musulmans) ne font qu'un et sont identiques, il n'y a pas la moindre différence entre eux, alors pourquoi leurs fidèles devraient-ils insister sur les différences et se disputer ? Quels enfants ignorants vous êtes ! Donnez-vous la main et réunissez les deux communautés; agissez raisonnablement et ainsi vous réaliserez l'unité nationale. Il n'est pas bon de se chamailler et d'argumenter. Alors, ne cherchez plus querelle, n'imitez pas ceux qui le font. Pensez toujours à votre intérêt et à votre bien être. Le Seigneur vous protégera. Les moyens pour réaliser Dieu sont le yoga, le sacrifice, l'ascèse et la connaissance. Si aucun de ces moyens ne vous conduit au but, votre vie est inutile. Si quelqu'un vous fait du mal, ne ripostez pas. Si vous pouvez faire quelque chose pour les autres, que ce soit du bien. "Voilà en bref les conseils que Sai Baba donnait à tout le monde, et ils étaient bien utiles à la fois sur le plan matériel et sur le plan spirituel.
(...)

"Allez partout où il vous plaira, faites ce que vous aimez faire, mais souvenez-vous bien de ceci : Je sais tout ce que vous faites. Je suis le Guide intérieur de tous les êtres et Je demeure dans vos coeur. J'enveloppe toutes les créatures, le monde mobile et immobile. Je suis le Contrôleur, celui qui tire les ficelles du spectacles de cet univers. Je suis la Mère, l'origine de tous les êtres, l'Harmonie des trois gunas (tendances ou qualités qui gouvernent le monde), le Propulseur des sens, le Créateur, le Conservateur et le Destructeur. Rien ne fera de mal à celui qui porte son attention sur Moi, mais maya (l'illusion) fouettera celui qui M'oublie. Les insectes, les fourmis, le monde visible, mobile et immobile, tout cela est Mon corps, Ma forme."

(...)
"Celui qui M'aime par-dessus tout, Me voit toujours. Pour lui, le monde entier sans Moi n'est que désolation. Il ne parle que de Moi, il médite sans cesse sur Moi et chante toujours Mon nom. Je me sens redevable envers celui qui s'abandonne totalement à Moi et se souvient toujours de Moi. Je rembourserai sa dette en lui donnant la réalisation du Soi. Je suis dépendant de celui qui pense à Moi, qui a soif de Moi et qui ne mange rien sans Me l'offrir d'abord. Celui qui vient ainsi à Moi devient un avec Moi, tout comme le fleuve qui parvient à la mer et s'immerge en elle, devient un avec elle. Ainsi, éliminant jusqu'à la plus infime trace d'orgueil et d'égoïsme, vous devriez vous abandonner à Moi qui suis installé dans votre coeur."

(...)
"Vous n'avez pas besoin d'aller loin pour chercher le Je (ou le Soi). Hormis votre nom et votre forme, il y a en vous, comme dans tous les êtres, une conscience de l'Etre ou Conscience de l'Existence. Il s'agit de Moi-même. Sachant cela, voyez-Moi en vous aussi bien que dans tous les êtres. Si vous suivez cette pratique, vous réaliserez l'omniprésence et atteindrez l'union avec Moi."
Extrait de : La vie et les enseignements remarquable de Shri Sai Baba







2 commentaires:

  1. Il me semble que Sathya sai Baba vient de mourir ? estce un faux bruit ?
    merci pour tous ces textes rares et passionnants.
    Anne

    RépondreSupprimer
  2. Oui vous avez raison, cela m'avait échappé ! Il est décédé dimanche 24 avril et a été enterré avant hier. Merci pour l'info, je vais rectifier.
    http://www.tdg.ch/node/334155

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...