dimanche 16 octobre 2011

Base Jump, Base Climb et/ou Wingsuit




Fin de semaine avec quelques images de Base Jump et/ou Wingsuit après celle de Chute Libre (avec Omar Alhegalan).

Première promenade avec Dean Potter, funambule, grimpeur, base-jumper, ...,
notamment dans la face Nord de l'Eiger (à 1'48'' de la vidéo), que vous aviez gravi récemment avec Ueli Steck en 2h 47' 33'' (ne pas oublier les 33 secondes !).



Les suivantes en Norvège et en Suisse (dans l'Oberland Bernois, près de Lauterbrunnen).







Retour à l'Eiger pour une petite traversée :





Dans la face nord du Cervin après être monté à pied (sur la voie normale) ou en hélicoptère :





Et pour finir retour en ville :


* * *


Le BASE Jump est une discipline du parachutisme, qui consiste à sauter depuis des objets fixes et non des aéronefs. Combinant de nombreuses autres disciplines (chute libre, parapente, alpinisme, précision d'atterrissage, voltige, etc.), il est considéré par ses pratiquants comme la discipline reine des sports extrêmes. La pratique exclusive du BASE jump depuis des falaises se nomme paralpinisme. Il y a dans le monde entre 8 000 et 10 000 pratiquants réguliers, et environ 200 en France. Une douzaine de Base jumpers se tuent chaque année. La hauteur des objets sautables varie d'environ 50 mètres à plus de 1500 mètres (les temps de chute peuvent alors atteindre presque une minute). La vitesse du parachutiste augmente progressivement sous l'effet de la gravité, avant de se stabiliser aux alentours des 200 km/h à cause des frottements de l'air (vent relatif) et c'est ensuite qu'il ouvre son parachute. Certains sont équipés de combinaisons ailées leur permettant d'atteindre des vitesses de 250 km|h pendant la descente.
« BASE » est l'acronyme pour : Building, Antenna, Span bridge and Earth cliff Jump : saut en parachute à partir d'un immeuble, d'une antenne, d'un pont ou d'une falaise. En France, le mot « BASE » se prononce généralement à la française, bien que son origine soit américaine. Par ailleurs, bien qu'il soit un acronyme, sa graphie est généralement en minuscules, comme dans la suite de cet article.
Source (et suite) du texte : wikipedia
Autres vidéos : base-jumping.eu

Le paralpinisme (mot-valise de parachutisme et alpinisme), ou saut de falaise, ou base climb en anglais, est la pratique du parachutisme en milieu naturel, depuis une falaise ; c'est une forme de base jump.
L'association française de paralpinisme est affiliée à la Fédération française des clubs alpins et de montagne (FFCAM) et ses membres sont assurés pour les sauts de falaise partout dans le monde.
Le mot est aussi parfois utilisé pour signifier un certain type de vol en parapente : on monte à pied sur des décos en montagne. Cet usage tend à disparaître au profit de l'expression « vol montagne ».
Source du texte : wikipedia

Un vol en wingsuit est un type de saut effectué à l'aide d'une combinaison de saut (en) souple en forme d'aile (wingsuit). Cette dernière est utilisée notamment par des parachutistes pour modifier le frottement de l'air sur leur corps afin d'augmenter la portance. Ces combinaisons se gonflent d'air dès que le parachutiste se lance au bas d'une falaise ou sort de l'avion. Elle permettent de réduire leur vitesse de chute en la convertissant en vitesse horizontale.
Un vol en wingsuit se termine par l'ouverture d'un parachute.
Source (et suite) du texte : wikipedia

Record du monde de vitesse (363 km/h) et de distance (23,1 km) en Wingsuit pour Shin Ito (28 mai 2011) :





Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...