mercredi 2 mai 2012

Yogi Ramsuratkumar ou Ram Surat Kunwar


Comment parler de quelqu'un comme Yogi Ramsuratkumar (Uttar Pradesh, 1918- Tiruvanamalai, 2001) ? Je pourrais dire ce que l'on dit habituellement d'un tel homme : qu'il est du petit nombre des grands maîtres présents de tous temps à la surface de la planète; que sa bénédiction se répand à profusion sur tous ceux à qui il est donné de croiser son chemin ; que son style est universel, ouvert à toutes les cultures, toutes les classes sociales, toutes les races et religions; qu'il s'adresse à tous sans discrimination ni compromis.
Je pourrais me lancer dans le genre de descriptions plus ou moins passe-partout par lesquelles on tente en général de rendre compte d'une si profonde énigme : dire qu'il se qualifie lui-même de «mendiant fou» ou de «pécheur répugnant»; qu'il porte ses haillons avec autant de noblesse que jamais roi ne porta les plus somptueux vêtements ; qu'il est disponible à toute heure du jour et de la nuit, prêt à servir et à répondre aux besoins des chercheurs et disciples sincères ; qu'il ne s'attribue jamais son propre rayonnement ou l'atmosphère miraculeuse qui règne autour de lui mais dit invariablement : «tout cela vient de mon Père qui est aux Cieux, de Lui seul.»
Je pourrais dire bien d'autres choses, couvrir Yogi Ramsuratkumar de louanges, dresser la longues liste de ses hauts faits rapportés par ceux qui l'aiment, mais il me semble que tout cela serait encore à côté de la vérité. En fait, le langage ne permet pas de cerner la nature d'un tel être. Disons simplement que ce yogi fou est un inexplicable serviteur de Dieu, une vivante manifestation de la grâce. (...)
Extrait de : Lee Lozowick, L'Alchimie du réel, A propos de mon maitre
Commande sur Amazon : L'alchimie du réel

Bibliographie :
Michel Coquet, Yogi Ramsuratkumar, Le Divin mendiant, Ed. Altess, 1996.
En ligne :
Michel Cocquet, Yogi Ramsuratkumar, Le Divin mendiant : PDF
Olga Amman, Yogi Ramsuratkumar, Le msytère : devenir Dieu : PDF
Will Zulkowsky, Rencontres avec Yogi Ramsuratkumar : PDF
V. Rangarajan, Aperçus d'un grand yogi : PDF
Journal de M Devaki : PDF
Journal de Sri Sukhavanam, 1979 : PDF
Samarpanam (extraits) : PDF
Amarakaryam, L'Enfant Dieu de Tiruvannamalai : PDF
Onde d'Amour, biographie : PDF
Site internet dédié : ramsurat / yogiramsuratkumar (source des PDF)


Mon Père seul existe, rien d'autre, personne d'autre, dans le passé, le présent et l'avenir, ici, là, partout.
Seul Père, tout en Père, Père en tout. Rien n'est séparé, rien n'est isolé.
Un sans second, indivisible, total, entier, absolu, Père seul.

La force seule est religion. Tout ce qui affaiblit ne peut pas être religion. Vous êtes tout puissant, vous êtes tout sachant, vous êtes toute béatitude. Ne soyez pas pessimiste. Si vous êtes pessimiste, tout est perdu. Ayez de l'espoir, vous êtes l'Atman. Dites le à vous-même. Dites-le pendant des années. Et voyez ce qui arrive. (...)
Oui, la chair est faible. Le corps est périssable. C'est pourquoi je vous demande de vous identifier à l'Atman. Dites que vous êtes l'Atman, puis voyez ce qui arrive.

Bhagavan Ramana Maharshi faisait souvent le tour de la colline. La colline est considérée comme le Seigneur Shiva Lui-même. Vous pouvez dire que c'est de l'adoration d'idoles si vous voulez. C'est murti puja. Les gens ont besoin de quelque chose, d'une forme à adorer. Si vous voulez adorer Dieu sous une forme masculine, faites-le. Mon ami, c'est la liberté… 

Si vous voulez adorer Dieu sous la forme de la colline Arunachala, ou sous la forme d'un arbre ou de l'eau, faites-le. C'est la liberté, Dieu est partout. Il n'y a pas d'endroit où Il n'est pas. Père est omniprésent. Il est partout et en tout. Il n'y a pas d'endroit où Il n'est pas. Ainsi, si vous voulez L'adorer en tant que masculin ou en tant que féminin, faites-le, c'est la liberté, ou si vous voulez L'adorer comme étant sans forme, faites-le. C'est la liberté.
Extrait de Samarpanam
Source du texte : PDF










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...