lundi 9 juillet 2018

De l'Etant au Monde

MAJ de : Jean Bollack / Parménide



Jean Bollack, de l'Etant au Monde
"Du jour au Lendemain" diffusée sur France Culture le 10 janvier 2007.
Auteur de, Parménide : De l'Etant au Monde, Ed. Verdier Poche, 2006


Penser avec le langage

L'Etant se contruit avec les mots, et d'abord avec le mot "est". Il n'y a pas de langue sacrée propre à ce "est"; il y a seulement ce qui, dans la langue, permet d'isoler et de dire un élément central et distinctif. Il y a cet idiome de Parménide qui confond l'existence et la copule, et crée avec un verbe à la troisième personne du présent de l'indicatif une forme nominale (substantif ou adjectif) (...)
C'est à cette étape de la "recherche" que Parménide a pu réduire le langage à un contenu minimal aussi éloigné que possible de tout contenu particulier. La distance prise à l'égard de toute nomination particulière se trouve dans le choix de ce point de départ. "Est", dans sa simplicité, pose le problème de l'énonciation en soi, en dehors de tout objet, évacuant toute signification autre que celle que ce référent implique, et qu'il permet de construire, dans ce domaine restreint et distinct. Quel que soit l'objet que l'on désigne, avant de désigner, on affirme qu'il est. C'est l'élément toujours implicite qui évite de dire le faux. Le référent n'a pas de concurrent. La différence ontologique a pu être reconnue dans cette distinction sémantique absolue. (pp.20-1)


Fragment 2 : 

Bon ! Je vais te dire - toi, ne lâche pas le récit que tu auras entendu - 
quels sont les voies de recherche qui seuls se laissent penser. 
L'un que "est" et qu'il n'y a pas moyen qu'il ne soit pas. 
C'est la route de Persuasion, car Vérité suit : 
l'autre que "est" n'est pas, et qu'il y a utilité qu'il ne soit pas. 
De ce chemin-là qui détourne, je t'explique qu'on n'en sait rien du tout. 
Car tu ne peux pas connaitre ceci, s'il n'est pas - car on n'y arrive pas -,
ni non plus tu ne peux l'expliquer. 
(p. 107)
Jean Bollack, Parménide : De l'Etant au Monde, Ed. Verdier Poche, 2006


Parménide

Remarque : 
L'anomalie grammaticale (voulue) "est" peut aussi s'interpréter comme une manière pour le poète philosophe de montrer le caractère indicible de ce qui, en se déployant, deviendra objet de discours.
Lire aussi : "est"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...