samedi 9 avril 2011

Enso ou Cercle proche




L' Enso (円相) est un thème fréquent de la calligraphie japonaise (shodo) notamment chez les pratiquants zen. On le traduit habituellement par cercle - et aussi cercle des lumières ou cercle infini, c'est alors un symbole de l'illumination, de la lune ou de l'univers sans limites.



Enso de Manei (1790-1860)

On peut dire que mon coeur est comme
La lune d'automne.


Enso de Reirin (mort en 1970)
Un cercle devient comme l'univers.


Techniquement parlant, le trait d'encre (au pinceau) qui dessine le cercle est tracé sur de la soie ou du papier de riz en un seul geste. Pas moyen de s'y reprendre.

L'Enso révèle l'état d'esprit de celui qui l'a peint au moment où il l'a peint.



Enso de Shibayama Zenkei (1894-1974)
Au delà du vent, 
Ecoute le bambou. 


Enso de Shibayama Zenkei (1894-1974)
Les fleurs sont odorantes
Mais elles disparaissent.


Enso de Ryochu Nyoryu (1793-1868)
Manges un gâteau de riz
Et prends une tasse de thé.


Le suivant déroge à la règle en étant composé de deux traits. 



Enso de Bankei Yotaku (1622-1693)
Shakyamuni et Maitreya sont ses serviteurs. 


L'Enso n'est pas un cercle parfait. 
Il peut être finement tracé ou brossé grossièrement, de manière régulière ou scandaleusement irrégulière. La perfection de l'Enso ne réside pas dans une quelconque perfection géométrique. 


Enso de Sengai Gibon (1750-1832)

Enso de Torei (1721-1792), disciple de Hakuin

Dans les cieux et sur la terre

Je suis seul digne d'honneur.




L'Enso est parfois fermé, et parfois ouvert. Mais un cercle ouvert... est-ce toujours un cercle ?
"Un cercle est une courbe plane fermée constituée des points situés à égale distance d'un point nommé centre."
Pouvant être ouvert ou cabossé, l'Enso n'est donc pas un cercle. 


Enso de Sengai Gibon (1750-1832)
En regardant l'ombre projetée
dans le grand vide,
J'ai une ferme résolution. 
Une nuit sous la lune d'automne.


Enso de Daido Bunka (1680-1752)
Coeur, esprit. 


Le trait peut commencer à n'importe quel endroit, le plus souvent en bas à gauche, et tourner aussi bien dans le sens horaire, plus fréquent, qu'anti-horaire. 

Alors l'Enso c'est quoi ? 

Enso de Daido Bunka (1680-1752)
C'est quoi ?


Enso de Fukushima Keido (1933-)
Qu'est-ce que c'est ?


Si en définitive l'Enso ne représente rien peut être est-il cette absence de représentation. Son trait montre moins une forme qu'un vide. Ouvert il fait voir que ce vide est le même à l'intérieur et à l'extérieur. Et lui-même en est la première expression. La perfection de l'Enso n'est pas celle d'un objet géométrique mais de la vacuité du geste qui le trace, libre de la moindre intention. 

Ce vide ne résulte pas d'un arrachement, ou d'une diminution menée à terme, mais d'une transparence. 
La main qui trace l'Enso n'est pas une main robotique mais celle d'un homme ou d'une femme (voir plus bas, Ryonan Genso). L'universalité de la forme coïncide alors, dans un geste non reproductible, avec la singularité la plus grande.


Enso de Yamada Mumon (1900-1998)
Non né, 
non connu.


Enso de Ryonen Genso (1646-1711)
Lorsque votre compréhension est pleine
Aucune chose ne subsiste.


Les caractères qui accompagnent la peinture ne l'expliquent pas, l'Enso n'est pas explicable, c'est juste une invitation. 

Là non plus pas de règles, le poème est parfois à l'extérieur (à gauche, à droite, à gauche et à droite, en bas, en haut, ...) et parfois à l'intérieur de l'Enso. Et parfois ce n'est pas un poème mais juste un caractère, un simple point ou un dessin.


Enso de Ranzan (1718-1797)
L'univers s'attarde
Je m'incline.


Enso de Kankei (1876-1934)
Susciter l'esprit sans le laisser s'installer
Nulle part.

Enso de Jyun Sonja (1718-1804)
Combien de personnes passent à travers ?



Enso de Torei (1721-1792), disciple de Hakuin

Les images se présentent
Rien de plus.


Enso de Torei (1721-1792), disciple de Hakuin


Enso de Nantembo (1839-1925)
Nous sommes nés dans le cercle changeant de la vie
Le coeur doit toujours être satisfait et entier.


Enso de Shinko Isan (1740-1815)
Tenez-vous fermement centré à l'intérieur
et rien ne sera en mesure de vous briser.


Enso de Nantembo (1839-1925)

Deux kanji, ou caractères japonais, forment le mot Enzo (円相), dont le premier signifie cercle (et maintenant aussi yen, la monnaie du Japon), le second est plus difficile à traduire, on y rencontre notamment les notions de "proche de" et de réciprocité. (Il est lui-même composé de deux pictogrammes, arbre ou bois, et oeil, voir, comparer, ...). 

L'Enso est donc à la fois moins et plus qu'un cercle. Moins car il ne satisfait pas à la définition géométrique (c'est "presque un cercle"), et plus parce qu'il ne se réduit pas à une simple figure. 
Dans l'Enzo la forme circulaire a une complicité particulière avec le vide, une réciprocité. L'Enso est le vide et le vide est l'Enso. C'est en quelque sorte une illustration du soûtra du coeur (les deux montrent une même direction). 

"O Shâriputra, les formes ne sont autres que le vide, le vide n'est autre que les formes; les formes sont le vide, le vide, ce sont les formes."
Soûtra du coeur.


Enso de Kenjuro Shibata (1921-)

Les formes ne sont autre que le vide 
et le vide n'est autre que les formes.



Enso de Mokurai (1854-1930)


Enso de Yokoo Tatsuhiko (1801)


La vacuité se montre à travers l'Enso, de différentes manières.

On répertorie généralement six types de Enso : 
- Enso Miroir. Sans inscription, la vacuité de l'objet se montre directement à la vacuité de l'observateur. 
- Enso Univers. Le cercle fermé montre un achèvement et la ligne qui fait retour sur elle-même, une infinité. La vacuité (au delà du vide et du non vide) se montre à travers la vacuité de l'Univers. 
- Enso Lune. Pleine et entière, illuminée par le soleil. La vacuité sans nom se montre à travers la vacuité de l'éveil. 
- Enso Roue. Tout est impermanence, la vacuité sans support se montre à travers la vacuité d'un mouvement et d'une limitation. 
- Enso Gâteau sucré. "Boire du thé, manger des gâteau de riz, c'est la même chose." La vacuité sans opposition se montre à travers la vacuité indifférente ou non différente. 
- Enso "Qu'est-ce que c'est ?" La vacuité sans concept se montre à travers la vacuité de l'esprit.
Source (des six types) : culturweb


La neige déposé sur la margelle de ce puits semble avoir tracé un Enso.



Les ronds dans l'eau y ressemblent aussi, fruit de la rencontre d'un geste et du contact des cailloux avec l'élément liquide. 




D'autres Enso sont entièrement naturels, comme les cratères des volcans, par exemple celui du Mont Fuji.






Ou plus haut encore, la lune cachant le soleil presque parfaitement, les deux apparaissant de la même grandeur.


Photo de Luc Viatour


 En réalité l'une (la lune) est beaucoup plus petite que l'autre comme le montre le point de vue (un peu moins faux) d'un satellite.






Un lever de terre depuis une sonde spatiale (japonaise) proche de la lune, montre que notre planète aussi est une sphère.




 La Terre est donc également un Enso. Les planètes mais aussi les étoiles et les autres objets célestes ont des formes sphériques (composé essentiellement de vide) et peut-être l'univers lui-même.

L'animation suivante relativise la grandeur de notre planète par rapport à d'autres objets célestes.





Et par rapport à la taille de l'Enso Univers.








1 commentaire:

  1. Merci beaucoup pour cet article très riche, et même passionnant. Je n'avais jamais rien lu de si complet sur ce sujet.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...